Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (3/3)

24 mars

Record – Un record du monde inutile est en passe d’être remporté en Corée du Sud, à savoir le plus grand pot d’argile jamais conçu sur la planète, un pot appelé « onggi » en coréen créé l’année dernière dans un petit village à Ulju qui attend impatiemment la venue le mois prochain d’un membre officiel du Guinness mondial des records pour son pot de 172 kilogrammes et d’une hauteur de 246 centimètres, un record facile à obtenir, la catégorie du « plus grand pot d’argile » n’existant pas dans le livre…
Justice – Le ministère de la justice a revu quelques textes de loi afin de permettre à la Corée du Sud de pouvoir juger des non-coréens ayant commis des actes criminels sur des territoires étrangers à partir de 2013, une volonté du pays de participer au combat contre le terrorisme sur la scène internationale, les crimes concernés portant par exemple sur l’utilisation illégale de matière explosive, la distribution et la fabrication de monnaies contrefaites, les étrangers concernés devant bien entendu être en conflit avec des Coréens ou menés une activité illégale avec le territoire sud-coréen, le ministère profitant de la révision pour abolir la loi punissant les hommes qui font de fausses promesses de mariage pour coucher avec des femmes, une abolition de la loi 16 mois après que la cour constitutionnelle ait déterminé que ce texte n’était pas valide au regard de l’égalité des sexes.
Mode – Si les températures sont bien loin de celles accueillies avec grand sourire à Paris, des chutes de neige étant encore enregistrées dans certaines zones de la péninsule, la modèle Chae Eun-Jeong, connue pour ses techniques amincissantes, a accepté de tenir quelque pose en bikini afin de préparer l’été pour la marque Kiniya qui se lance sur le shopping mall www.jfit.co.kr.
Économie – Selon une enquête menée par le journal « Daily Economic » auprès d’un groupe de 50 experts en économies, les deux tiers estiment que les objectifs fixés par le gouvernement en termes macroéconomiques pourront être atteints, à savoir une croissance de 5% pour une inflation à 3%, indiquant tout de même qu’un ajustement à 4% et 4% serait peut-être plus réaliste, les premiers chiffres de l’inflation étant par exemple au-dessus de la barre des 4% depuis le début de l’année (4.1% en janvier et 4.5% en février, au-dessus des objectifs fixés).

Vous pourriez aussi aimer

0 avis