Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/3)

16 mars

Télécom – L’industrie des télécoms peut avoir le sourire, les dernières statistiques portant sur les smart-phones étant plus que favorables pour le secteur avec une multiplication par dix des utilisateurs de smart-phones en un an, le nombre de Coréens possédant cet appareil étant passé d’un peu moins d’un million l’an dernier à 9,7 millions aujourd’hui, soit 20% des 50 millions d’utilisateurs d’appareils portables, SK Telecom dominant le marché avec 5 millions d’appareils vendus, suivi de KT à 3,7 millions et de LG Uplus à 1 million, un nombre qui devrait atteindre la barre des 20 millions d’ici la fin de l’année selon les experts.
Internet – Selon Radio Free Asia, une station FM spécialisée sur la Corée du Nord, plusieurs ordinateurs nord-coréens se sont connectés à des sites étrangers et sud-coréens ces derniers-temps, indiquant que rien sur le mois de février, 10 connections à Internet ont été effectuées, des accès à Internet repérés comme provenant de la ville de Hanam-Ni pour des visites sur le site de Radio Free Asia via le moteur de recherche Google et Free North Korea Radio, un site sud-coréen tenu par des transfuges nord-coréens, les PC étant sous Windows XP .
Commerce – La Corée du Sud a enregistré sur février un treizième mois consécutif avec un surplus commercial, le montant atteignant pour le deuxième mois de l’année les 2.46 milliards de dollars avec des exportations à hauteur de 38.61 milliards de dollars, en augmentation de 16.9% par rapport à l’an dernier, et des importations à 36.15 milliards de dollars (+16.4%), les produits liés au pétrole et l’automobile étant les deux premiers postes d’exportations sur ce mois.
Tourisme – Les Coréens cherchent activement à se faire rembourser leur voyage dans l’archipel nippon qu’ils ont réservé depuis plusieurs semaines, ce que refusent parfois les agences de voyage lorsqu’il s’agit de destinations plutôt sécurisées au Japon, créant une véritable polémique entre voyageurs et tour-opérateurs, aucune régulation particulière n’ayant été mise en place en Corée dans le cas d’une catastrophe naturelle comme celle subit par le Japon.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis