Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (1/3)

07 juin


Société – Hongdae, l’un des quartiers les plus jeunes et les plus animés de la ville de Séoul, se transforme en « Sex Party » géante. Pour la deuxième fois de l’année et de son histoire (première en mars dernier), le Club Hooper, l’une des boîtes de nuit renommée du quartier, a voulu organiser le 11 juin une soirée spéciale « Sexe », à savoir une soirée où les jeunes feraient mieux de trouver leur partenaire d’un soir. Le club offre des boissons et le paiement des motels aux alentours si les jeunes trouvent leurs partenaires et couchent avec. La population locale qui a haussé le ton face à l’affiche houleuse du club s’est faite entendre par l’établissement qui a décidé d’annuler son événement. Avant que celui-ci n’organise quelque chose de plus discret la prochaine fois, très probablement…
Finance – Alors que la planète finance baigne dans le scandale de l’ancien chef du FMI, Dominique Strauss-Kahn, actuellement devant la justice pour une affaire d’agression sexuelle, le monde se débat pour sortir quelqu’un de son chapeau afin de reprendre les rênes de l’institution internationale. La Corée du Sud, qui doit beaucoup au FMI suite à la crise asiatique de 1997, a décidé de jouer la carte de la sécurité en choisissant la française Christine Lagarde plutôt que de proposer son propre candidat, l’ancien ministre des finances et le président du comité 2010 pour le sommet du G20, Sa Kongil (ci-contre). Déjà bien poussée par l’Europe, Mme Lagarde peut également s’appuyer sur les pays émergents dont la Corée du Sud est le porte-voix.
Diplomatie – Les Etats-Unis ont pour la première fois de leur histoire décider de placer un Coréen-Américain au poste d’Ambassadeur des USA en Corée du Sud. Sung Kim, né en 1960, qui vit aux Etats-Unis depuis 1973, a une histoire très intense avec la Corée. Il est le fils d’un diplomate de l’ambassade coréen à Tokyo qui fuit son pays suite au kidnapping du futur président Kim Dae-Jung, un homme qui faisait par ailleurspartie du vol Busan-Séoul détourné vers la Corée du Nord en 1958. Sung Kim, dont la carrière la rapprocher pendant longtemps des négociations à six avec la Corée du Nord, compte dans sa famille quelques personnalités comme la présentatrice télévisée Yim Taek-Geun (sa tante), les chanteurs Yim Jae-Beum et Son Ji-Chang (ses cousins).
Marketing – Le constructeur automobile Hyundai Motor est l’un des symboles forts de la Corée du Sud, avec le géant de l’électronique Samsung. Il l’a prouvé ce weekend en remportant un contrat avec Land Securities pour afficher son logo en énorme au carrefour des quatre plus grandes avenues londoniennes, Picadilly Circus. En déboursant 3,6 milliards de wons par an, Hyundai Motor aura son logo qui étincellera sur la capitale anglaise sur un panneau de 116 mètres carrés devant 34 millions de personnes par an, un prix pour une publicité considéré comme l’un des plus élevé du monde par le Financial Times. Londres n’affichera par conséquent plus la marque japonaise Sanyo qui squattait cet endroit unique depuis le début des années 70. Seulement 50 sociétés ont déjà utilisé ce panneau pour communiquer, Samsung Electronics étant le premier coréen en 1994 pour remplacer Panasonic.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis