Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (3/3)

03 juin

Corée du Nord – Kim Jong-Il a trouvé la solution pour éviter tout incident public en Corée du Nord : créer une police spéciale armée de pistolets et de bâtons et formée au contrôle de manifestants dans les stations de trains, les places centrales, les écoles et les parcs. Selon des sources nord-coréennes, le pouvoir serait plutôt nerveux ses derniers temps, signe d’une certaine fébrilité face à l’instabilité grimpante du régime. Les personnes de haut-rang du régime commencent à craindre l’arrivée prochaine du fils Kim Jong-Un au pouvoir, ce dernier réalisant des audits au sein du parti et écartant toute personne ayant trempé dans des affaires de corruption, comme Ju Sang-Song, ministre de la sécurité, et Ryu Kyong, secrétaire de direction du département national de sécurité. Pyongyang serait apparemment dans un processus de nomination des futurs cadres du parti, des trentenaires et quadragénaires qui viendront remplacer les vieillissants cadres du pays.
Télécom – La commission coréenne des communications a annoncé hier la confirmation d’un nouveau package tarifaire appliqué aux opérateurs de télécommunication qui devrait permettre de réduire de 1 000 wons les factures basiques mensuelles des abonnés et ajouter 50 SMS gratuit par contrat. SK Telecom, en tant que leader du marché coréen, sera le premier à appliquer la baisse, suivi de KT et LG. Ce plan prendra forme à partir du mois de septembre selon les premiers éléments rendus publics.
Mode – L’actrice Lee Si-Yeong (29), qui est actuellement peut-être plus connue pour son rôle dans la publicité de prêt bancaire Bankis que pour ses rôles dans les productions cinématographiques coréennes, a été choisie pour la nouvelle campagne publicitaire de la chaîne de sous-vêtement Bodyguard MW sous le nom de « Lee Si-Yeong MW Time ». Une campagne qui aurait pu être assurée par l’actrice américaine Miranda Kerr (28) en visite à Séoul hier et qui a joué avec son décolleté devant les photographes…
Société – Les fonctionnaires sud-coréens commenceraient à jouir de leur droit en termes de congé parental, le fait de prendre ses congés étant encore mal vu dans les entreprises privées en Corée du Sud où la culture du travail est très forte. Selon le ministère de l’administration publique et de la sécurité, 9 806 fonctionnaires ont pris des congés parentaux en 2010, soit une augmentation de 29.3% par rapport à 2009. Nous sommes déjà bien loin d’il y a seulement quatre ans, quand seulement 3 712 fonctionnaires prenaient ce type de congé en 2007. 42% des fonctionnaires ayant pris leur congé parental venait du gouvernement central et le reste de l’administration municipale. Selon la loi coréenne, tout employé du secteur public et privé, homme ou femme, a droit à un congé d’une année lorsque leur enfant a moins de six ans et ont droit à une aide de 500 000 wons par mois en fonction du statut. L’homme a également le droit de prendre trois jours de congé non-payé avant ou après l’accouchement et la femme trois mois de congé payé par l’entreprise et l’assureur.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis