Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/3)

15 juin

Internet – L’opérateur en télécommunication KT, deuxième sur le marché coréen derrière SK Telecom, et le géant de l’Internet NHN, opérateur du premier moteur de recherche coréen Naver, vont travailler conjointement sur la publicité sur Internet. KT et la branche Business Platform de Naver (NBP) ont indiqué hier à la presse qu’ils souhaitaient établir une agence publicitaire régionale qui utilisera les outils digitaux. Avec une enveloppe commune de 3 milliards de wons (2.8 millions de dollars), NHN et KT indiquent que leur coopération prendra forme dès le mois prochain. L’un des principaux services sera par exemple la « publicité en Wi-Fi » ou encore les services ciblant les smartphones et autres tablettes. Les sociétés pourront également aménager leur publicité sur des réseaux croisés comme Olleh TV et Olleh Catch Catch de KT et Naver Web ou encore Naver Map pour NHN.
Transport – Depuis vendredi dernier, la Corée du Sud a mis en place un nouveau système de test pour passer le permis de conduire. Alors qu’il était annoncé comme novateur et simplifié, il semblerait que ce nouveau test pose plutôt des questionnements dans la tête des futurs conducteurs. Le test se découpe en trois parties avec un test écrit, une cour de base et test sur route. Avec plus de 90% de taux de réussite depuis l’implémentation de ce système, soit le double du taux de réussite avant le changement, beaucoup d’automobilistes se demandent à quoi a servi la réforme du gouvernement tant le test reste simple et la seconde phase inutile.
Santé – La police de Séoul a opéré une descente dans les locaux de l’institut coréen médical (KMI), le plus grand institut de soin de Corée opérant des check-up complets, après que des allégations aient été faites quant à la mise en place de diagnostic opéré par des personnes sans qualifications. La police a saisi de nombreux dossiers et statistiques dans les locaux de l’institut qui a accueilli plus de 800 000 patients l’an dernier. Selon les premiers éléments, des experts en échographie auraient analysé les données de patients avant de les diagnostiquer, ce que la loi coréenne interdit puisque seuls les docteurs ont le droit de diagnostiquer. Le KMI aurait apparemment souhaité couper certains coûts en évitant l’embauche de docteurs et en utilisant illégalement le savoir-faire du personnel.
Télécom – Cela fait plus d’un an et demi qu’Apple opère en Corée ses appareils de télécommunications (iPhone 3G en novembre 2009) et cela fait plus d’un an et demi que les utilisateurs coréens ne cessent de se plaindre du mauvais service après-vente du fabricant américain. Cette fois-ci, la partie informatique du constructeur est dans le viseur des utilisateurs. En cause, l’ordinateur iMac et son écran qui voit apparaître une tâche après seulement quelques jours d’utilisation, un phénomène répété dans plusieurs pays. Alors que la branche en charge des iMac se défend en indiquant que ce serait la fumée de cigarette qui causerait ce problème, les utilisateurs ont bien constaté que dans les magasins, les écrans présentés affichaient parfois cette tâche, un lieu où il est interdit de fumer. Une poursuite en justice est en préparation en Corée qui ne cesse de se plaindre du mauvais suivi de produits de la part d’Apple.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis