Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (3/3)

10 juin

Accord de libre échange – Pour l’association coréenne du commerce international (KITA), il ne fait aucun doute que la croissance économique de la Corée du Sud profitera davantage d’un accord de libre échange tripartite avec la Chine et le Japon que des autres accords de libre échange comme ceux avec l’Inde, l’Union européenne ou prochainement les Etats-Unis. Selon des estimations, le PIB sud-coréen prendrait entre 3.27 et 5.14% de croissance, la Chine entre 0.89 et 1.54% et le Japon entre 1.05 et 1.21%. De la même manière, la croissance en revenu réel sera plus que positive avec 0.4-0.79% en Corée, 0.29-0.35% en Chine et 1.37-1.42% au Japon, un indicateur qui assure une meilleure situation économique des populations locales.
Santé – Selon une enquête menée auprès de 1 000 patients par l’équipe du professeur Kim Hyun-Soo spécialiste des traitements du cancer à l’hôpital Myongji, 89% des Coréens souhaitent que leur médecin leur disent la vérité lorsqu’il s’agit d’évoquer l’évolution de leur maladie. Seulement 9% préfèrent que ce soit leur famille qui leur dise. Alors qu’aujourd’hui, les médecins s’adressent en premier lieu aux familles, cette première enquête du genre en Corée pourrait bien revoir la donne dans le milieu des hôpitaux. Les patients ne veulent pas vraiment être mis sur la touche lorsqu’il s’agit de parler de leur maladie et préfèrent faire face même si le problème est parfois difficile à entendre.
Mode – La chanteuse Kim Wan-Seon n’est pas tout jeune. Mais du haut de ses 42 ans, elle revient sur le devant de la scène après une carrière en dent de scie et accepte de poser pour les magasins de mode comme la publication Elle où elle tient des poses sexy et montre au lecteur son corps plus que bien entretenue malgré son âge. Sa tenue sur le plateau de Music Bank sur KBS2 est une autre illustration de sa volonté de ne pas faire dans la demi-mesure… (voir ici)
Politique – Dans le cadre d’un remaniement de son secrétariat, le président de Corée du Sud Lee Myung-Bak a décidé de nommer Kim Hyo-Jae (ci-contre) au rang de conseiller politique, un ancien journaliste et rédacteur en chef du premier quotidien, le Chosun Ilbo, devenu député pour le Grand Parti National qui vient donc remplacer Chung Jin-Suk qui trempe actuellement dans un scandale de corruption. Un autre ancien journaliste, Kim Du-Woo, vient remplacer Hong Sang-Pyo au rang de secrétaire en relations publiques. Le chef de la presse à la Maison Bleue, Park Jeong-Ha, prend également du galon et devient porte-parole à la place de Kim hee-Jung. Alors que ce remaniement semble s’opérer suite à la volonté de plusieurs membres du gouvernement de quitter leur poste, la volonté d’intégrer des journalistes à des postes clés du gouvernement peut être également prise comme un souhait de contrôle des médias encore plus intense par le président.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis