Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (1/3)

28 avril

Scandale – Les services de police de Yeongdeungpo, Ouest de Séoul, ont frappé fort hier en opérant une descente sur l’île de Yeouido, quartier financier et politique, et plus précisément dans un « bordel » (plus communément appelé « salon de massage ») situé à quelques pas de l’Assemblée nationale. Résultat : découverte de 20 chambres privatives où les invités ont des relations sexuelles pour 160 à 180 000 wons (environ 148 à 166 dollars), saisie de 4 500 tickets de cartes de crédit, et interrogatoire pour le propriétaire et les employées. Ce lieu où se retrouve fréquemment politiciens, hommes d’affaires et financiers en est un parmi des dizaines d’autres sur cette petite île de la rivière Han. La police qui a déjà découvert une série de tickets de cartes de crédit dites « corporate » (d’entreprises) se veut précautionneuse, l’utilisation d’une carte de crédit ne signifiant pas forcément que les personnes ont exercé des pratiques illégales.
Corée du Nord – Lors d’un événement organisé par le réseau démocratique pour la Semaine de la Liberté Nord-Coréenne, Son Yun-Bok, membre de l’ONG japonaise No Fence, a indiqué que le gouvernement nord-coréen avait creusé des tunnels dans les camps de prisonniers politiques afin de les assassiner, des tunnels leur donnant la possibilité de réaliser un vrai massacre avec 200 000 prisonniers pouvant être atteints. Selon lui, « la Corée du Sud doit se préparer à réagir car un deuxième Holocaust pourrait bien arriver prochainement ». Durant l’événement, cinq anciens prisonniers politiques nord-coréens ont témoigné.
Télécom – Alors que la controverse ne cesse d’enfler concernant la récupération de données de géolocalisation par le groupe Apple en Corée et dans d’autres pays (France, Allemagne, USA, etc.), trois agences publicitaires sud-coréennes se retrouvent dans l’embarras après avoir collecté des informations de 800 000 utilisateurs de smartphones de manière illégale. La police de Séoul a décidé de poursuivre les patrons des trois boîtes qui auraient récupéré des données sans le consentement des utilisateurs à partir de 200 millions d’occasions. Concrètement, les agences auraient mis à disposition des applications comme des lecteurs de musique (au total 1 400) capable de géolocaliser les appareils, donner les adresses MAC (medium access control), un identifiant unique et de les enregistrer sur des ordinateurs.
Politique – Comme l’on pouvait s’y attendre, les élections partielles qui se tenaient hier soir dans de nombreux quartiers des grandes villes du pays n’ont pas tourné en faveur du parti au pouvoir, le président Lee Myung-Bak étant au plus bas dans les sondages. Le Grand Parti National, parti au pouvoir, ne détient plus que 172 sièges sur les 299, le Parti Démocratique en prend 87 et le plus petit DLP (Democratic Labor Party) en aura 6. Une déconvenue qui fait tâche à un an et demi des prochaines élections présidentielles. Lee Myung-Bak va devoir faire fort pour tenter de laisser son parti au pouvoir, les accords de libre échange avec les USA et l’UE étant peut-être des solutions…

Vous pourriez aussi aimer

1 avis

  1. Le Han une rivière? La Seine est un ruisseau dans ce cas ;-)

    RépondreSupprimer