Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/4)

08 avril

Tourisme – C’est le symbole du quartier de Sindangdong, côté Est de la montagne Namsan à Séoul : le « Tteokbokki », de la pâte de riz sous forme de bâtonnet de 6cm de long, 2cm d’épaisseur, qui baigne dans une sauce rouge qui en ferait hurler plus d’un, serait le plat préféré des étrangers dans la rue selon une étude menée auprès de 455 étrangers de 62 pays différents par l’institut de l’éducation internationale de l’université Kyung-Hee, soit 31% des questionnés. Ce classement place en deuxième position les brochettes de poulet avec 29%, suivi du « sundae » (boudin noir à base de pâtes transparentes) avec 20% et les beignets avec 9.6%.
Accord de libre échange – Le ministère des affaires étrangères et du commerce (MOFAT) a annoncé hier que les cinq accords de libre échange en cours de négociation seraient entièrement revus tout comme les trois qui doivent être ratifiés devant le parlement (Union européenne, USA et Pérou), les experts ayant décelé pas moins de 207 erreurs dans le texte de l’accord avec l’Europe (187 erreurs de traduction et 20 de typographies) obligeant à un retard dans la ratification voire peut-être dans l’entrée en vigueur prévue le 1er juillet de cette année.
Justice – La Corée du Sud est le premier pays de l’Internet et compte des dizaines de millions de bloggueurs, véritable culture web, mais il semblerait que cela soit tellement bien développé que même les malfaiteurs s’ouvrent des blogs pour raconter en image leurs exploits. La station de police de Geumjeong à Busan ne peut que remercier le gang sur lequel ils ont mis la main (sept arrestations, trente condamnations sans détention et quatre actuellement poursuivis) car celui-ci, en postant les photos de leurs exploits en ligne ou en train de poser à la plage, a dévoilé les visages des hauteurs de nombreux délits (violence, actes illégaux, etc.).
J
apon – Comme l’on pouvait s’y attendre, un groupe qui collectait des fonds afin d’aider le Japon qui vit l’une des périodes les plus difficiles de son histoire à cesser de récolter de l’argent après que le gouvernement japonais ait décidé de promouvoir la souveraineté des ilots de Dokdo dans les manuels scolaires des écoles, le groupe « The Community Chest of Korea » ne récoltant que 82 donations hier contre une moyenne de 167 000 par jour auparavant.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis