Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les superettes coréennes prennent des rides

10 juin

Société – Si le chômage des jeunes inquiète sérieusement, que faire des séniors qui touchent des retraites trop basse pour s’assurer une vie décente ? Le système de retraite sud-coréen est loin d’être au point pour assurer la survie d’une population vieillissante et qui diminuera à partir de 2018 d’après les estimations. Le ministère de la santé et du bien-être essaye tant bien que mal de trouver des solutions. L’accord signé hier entre le ministère et une franchise de supérettes en est une parmi tant d’autres, mais permettra au moins de donner un emploi à des séniors souvent dans le besoin. Par cet accord, la franchise, Family Mart, accepte d’embaucher 1 500 citoyens séniors d’ici 2014. « 60 devraient être recrutés dès cette année » annonce la franchise. Dès le 2 juillet prochain, les séniors pourront déposer leur dossier de candidature sur le site Internet de la KORDI (Korea Labor Force Development Institute for the Aged). Family Mart, l’une des franchises les plus connues dans la péninsule, dispose de 4 600 petits magasins dans le pays. Une fois les CV reçus et les entretiens passés, la franchise offrira dans un premier temps une période d’essai d’un mois en tant que vendeurs ou responsables des stocks. Le ministère de la santé financera les dépenses pour le premier mois d’essai qui servira au final de formation. Family Mart assurera par ailleurs en retour l’embauche concrète pour au moins deux mois suivant la période d’essai. L’objectif pour le gouvernement est de multiplier ce type d’accord avec les franchises du même genre à travers le pays afin d’offrir de nouveaux emplois pour les personnes âgées encore capables d’exercer une profession. De cette manière, le ministère a calculé qu’avec l’embauche de 1 500 séniors, les coûts engendrés par les besoins en soin pourraient être réduits de 283 millions de wons (275 000 dollars) par an. « Travailler réduit les chances de tomber en dépression ou dans un état de léthargie. Cela permet également de gagner de l’argent de poche qui peut éveiller de nouveaux objectifs dans la vie », se félicite le ministère. Cette expérience est loin d’être spécifique à la Corée, le britannique TESCO et le japonais Maruetsu rencontrant un formidable succès avec ces nouvelles embauches. Les stations services ont déjà commencé à prendre des séniors en temps partagé et les fast-foods le font depuis plusieurs années pour le nettoyage.
Arosmik, le 10 juin 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis