Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les travailleurs sud-coréens à la diète

09 juin

Société – Le portail d’emploi sur Internet est formel. Le régime est une étape obligée dans la vie d’un sud-coréen. Son enquête menée auprès de 822 employés de bureau âgés entre 20 et 40 ans révèle en effet que 88% des interrogés estiment qu’ils ont besoin de commencer un régime. La moitié d’entre eux avoue qu’ils sont de plus en plus stressés de voir ce qu’ils peuvent ingurgiter comme nourriture au fil de la journée. On peut pourtant pas dur que les Coréens que vous verrez à la sortie des bureaux soient vraiment épais ! A part les plus âgés (le poids des âges et surtout des soju-barbecue), il reste assez rare d’apercevoir un employé de bureau gros. Que ce soit pour les femmes ou pour les hommes, la nourriture coréenne a des valeurs nutritionnelles idéales (peu de graisse). Et pourtant. Les femmes n’hésitent plus à sauter les déjeuners car elles sont fatiguées de devoir aller manger avec leurs collègues tous les midis, repas souvent complets et bourratifs. Il n’est pas rare d’entendre dire autour de soit que les employés prennent généralement du poids, principalement dû aux snacks qu’ils mangent à longueur de journée et aux repas « d’affaires » qu’ils se font le soir, souvent une fois par semaine. Pour Shim Kyung-Won (ci-dessous) du département de la médecine familiale au centre médical de l’université de femmes d’Ehwa, à Séoul, « être au régime est un instinct de survie pour les femmes dans des sociétés où le look est important ». Elle rappelle d’ailleurs que le fait de sauter les repas ne réduit en rien la masse graisseuse, mais à plutôt l’effet contraire. La diète crée de nouvelles graisses qui seront encore plus difficiles à éliminer. Seul moyen : manger des portions plus petites et équilibrées. Mais pour des Coréens qui ne comptent pas leurs heures de travail, il est compréhensible qu’il soit difficile d’avoir une vie équilibrée.
Arosmik, le 9 juin 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis