Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/3)

19 mai

Société – Et si le concubinage prenait un jour le dessus sur le mariage en Corée du Sud ? Ce n’est pas demain la veille, mais les tendances évoluent et de plus en plus de jeunes couples se disent prêts à vivre ensemble avant même d’être marié, une aberration il y a encore quelques années. Un portail Internet de rencontres a conduit une enquête auprès de 1 000 personnes âgées de 20 à 40 ans et déduit que 60% des hommes et 40% des femmes étaient positifs à l’idée de vivre avec leur conjoint avant le mariage. Parmi les interrogés, 95 hommes et 38 femmes avaient déjà fait l’expérience. Dans une société où les rencontres organisées se développent favorisant des mariages après parfois deux mois seulement de « vie commune » (le temps de faire main dans la main trois sorties au cinéma et deux restaurants), il est clair qu’une vie en concubinage permettrait peut-être d’éviter un trop grand nombre de divorces au bout d’un ou deux ans seulement de mariage, les jeunes couples ne se connaissant pas vraiment. Cependant, avec la pression et l’autorité des parents en Corée du Sud, l’enquête devrait également se pencher sur leur avis pour en savoir plus sur la vraie tendance...
Culture – « L’Elisir d’Amore », ça vous parle ? L’opéra qui avait fait salle comble lors de sa première en 2009, délocalisant même des représentations à Ulsan et Busan, est de retour au Seoul Art Center à partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche. L’opéra national de Corée réédite l’œuvre de Donizetti et espère attirer de nombreuses familles durant les quatre prochaines journées. Entre rire, moments poignants et instants mélodramatiques, la pièce originale italienne du 18e siècle se redécouvre un nouveau souffle sous la baguette de Lee So-Young (pour réserver, appeler le 02 580 1300).
Internet – Les réseaux sociaux marchent-ils vraiment en Corée du Sud ? Le récent déclin rencontré par Facebook dans la péninsule semblerait bien prouver le contraire, ou du moins que les statistiques ne sont pas si fiables que cela. Alors que le premier réseau social comptait 2 millions d’inscrits début décembre 2010 , passant à 4 millions trois mois plus tard, le site a perdu 500 000 inscrits en l’espace d’un peu plus d’un mois. Les experts du marché ont en effet remarqué qu’un certain nombre de Chinois, qui n’ont pas accès à Facebook en Chine, utilisait des serveurs coréens pour s’inscrire en se disant de nationalité coréenne. Mais le réseau RenRen devenant populaire dans l’Empire du Milieu, les abonnés de Facebook ont commencé à se désinscrire pour préférer leur réseau local. A fin janvier, ce serait 1,59 million de personnes qui auraient été inscrits en Corée mais auraient préféré la langue chinoise comme langue par défaut. De quoi inquiéter les statistiques pour Facebook en Corée...
Compétitivité – Dans le cadre de la publication du livre annuel portant sur la compétitivité mondiale, l’institut international du développement du management a compilé toutes ses données et sorti son classement des pays ayant la meilleure compétitivité internationale. La Corée du Sud remonte par rapport aux années précédentes avec une 22e place sur les 59 pays analysés pour 2011 (27e en 2010), remportant sa meilleure place depuis la création de cet indicateur en 1997.Le Japon gagne également une place en 26e position et la Chine en perd une pour une 19e place, les Etats-Unis restant en pole position. Parmi les indices pris en compte, le Corée voit son efficacité gouvernementale s’améliorer (de la 26e à la 22e place) alors que sa performance économique descend (de 21e à 25e).

Vous pourriez aussi aimer

0 avis