Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (3/3)

03 mai

Internet – Le couvre-feu pour les jeux en ligne aurait-il finalement lieu ? Plusieurs groupes de citoyens ont signé une pétition remise à la Cour Constitutionnelle afin de valider le fait qu’il serait constitutionnel d’interdire de jouer aux jeux en ligne à partir d’une certaine heure. La pétition menée par Cultural Action estime que l’addiction aux jeux doit être vaincue par le système d’éducation des parents et non par une loi, considérant comme non-démocratique cette nouvelle décision de la Cour Constitutionnelle d’interdire aux moins de 16 ans de jouer en ligne entre minuit et 6h du matin, incluant les jeux sur mobile d’ici 2 ans.
Politique – Le président de Corée du Sud Lee Myung-Bak devrait renouveler au moins cinq postes au sein de son gouvernement dans la semaine suite à la défaite électorale de mercredi dernier. Si la nouvelle a été confirmée par des sources internes au gouvernement, il semblerait par ailleurs que le cabinet présidentiel connaisse dans la foulée un chamboulement. Des rumeurs courent sur la démission de Yim Tae-Hee, chef de l’équipe présidentielle, afin de prendre la responsabilité de la défaite aux élections. Au sein du gouvernement, le ministère des finances et de la stratégie devrait également être écarté. Selon les experts, les postes à l’Unification, aux Transports, territoire et affaires maritimes, à l’Environnement, et à l’Agriculture devraient quitter.
Mode – En Corée du Sud, il semblerait que les minirobes soient composées de moins en moins de tissu. L’actrice Yu In-Yeong (27) a choisi une minirobe noire avec le dos complètement ouvert pour la promotion du nouveau feuilleton télévisé de KBS 2 « 완벽한 스파이 » qui se tenait au Garden Hotel de Mapo.
Innovations – Selon une enquête de la Chambre de commerce et d’industrie coréenne menée auprès de 407 petites et moyennes entreprises, un tiers (33.7%) des PME estime qu’elles n’ont pas assez d’employés spécialisés dans la recherche et le développement contre deux tiers satisfaits par leurs équipes. De manière sectorielle, les fabricants de machines sont les plus touchés (41.9%), suivi des acieries (35.1%), du secteur de l’électronique (33.9%), de la chimie (33.3%), les équipementiers automobiles (29.6%), les chantiers navals (29.2%) et les semi-conducteurs (29%).

Vous pourriez aussi aimer

0 avis