Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/3)

23 mai

Nucléaire – Le quatrième sommet organisé à Tokyo entre les trois présidents d’Asie du Nord-Est (Chine, Corée du Sud, Japon) est une réponse à la catastrophe de Fukushima qui avait valu certaines critiques de la Chine envers l’archipel nippon et des interrogations de la part d’une Corée du Sud en manque d’informations. Lee Myung-Bak, Naoto Kan et Wen Jiabao ont signé une déclaration conjointe et des documents annexes affirmant leur engagement et leur collaboration concernant la sécurité nucléaire dans la région. Dans le cadre de cet accord, les trois pays mettront à disposition des équipes spécialisées dans le cas où l’un ou l’autre pays serait touché par une catastrophe du même type. La rencontre fut également l’occasion de discuter de la situation du nucléaire en Corée du Nord, alors que le dictateur Kim Jong-Il est en voyage d’affaires dans le Nord de la Chine.
Logement – Si vous voulez ouvrir une boutique à Séoul, sachez que le lieu où les tarifs de location sont les plus élevés se trouve à Apgujeong, le quartier luxueux situé au Sud de la rivière, du côté de Gangnam. Selon l’agence immobilière 114, les locataires de boutiques dans cette zone paieraient en moyenne 56 800 wons le mètre carré. Le deuxième quartier le plus cher est toujours situé à Gangnam et plus précisément du côté de Jamsil : Sincheon-dong dans le quartier de Songpa pour un mètre carré moyen estimé à 51 800 wons. En troisième position vient le quartier avoisinant Apgujeong, à savoir Sinsa où le mètre carré est à 39 400 wons. Parmi les autres lieux hors de prix, il y a Cheongdam-dong (35 000 wons), Itaewon (34 400 wons), les alentours de l’université de femmes Sungshin (34 300 wons) et Insadong (33 900 wons).
Séoul – Comme chaque année, la ville de Séoul invite les étrangers à se proposer pour devenir des citoyens d’honneur de la capitale sud-coréenne, une reconnaissance adressée à tout étranger ayant contribué au développement de la ville et pouvant être considéré comme un modèle tant au niveau local que global. Les présidents de pays étant venu à Séoul sont également éligibles. Les organisations publiques et autres groupes civiques ont jusqu’au 30 juin pour proposer leurs listes et le gouvernement sélectionnera 10 personnes d’ici le mois d’août. 649 étrangers ont déjà reçu cette reconnaissance avec 171 américains, 41 du Japon, 31 d’Allemagne, 30 de Chine et 24 d’Angleterre.
Éducation – Les études à l’étranger pourraient bien décevoir plus d’étudiants que l’on ne pourrait penser. De plus en plus de jeunes élèves partis à l’étranger lors de leur plus jeune classe sont de retour au pays pour reprendre des études après avoir tenté en vain de trouver du travail à l’étranger. Les instituts linguistiques privés de Séoul voient leur nombre d’élèves s’accroître au fil des années. Parallèlement, le nombre d’élèves du secondaire désirant étudier à l’étranger ne cesse de diminuer depuis 2006.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis