Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/3)

20 mai

Société – Le résultat d’une enquête menée par le ministère de la défense devrait faire remonter à la surface un vieux conflit homme-femme dans la péninsule coréenne. Il semblerait en effet que 79.4% des 1 023 personnes interrogées (84.6% des hommes et 74.2% des femmes) soient d’accord avec la réinitialisation du système d’avantage pour les hommes ayant fait leurs services militaires et souhaitant entrer dans le public, cela signifiant que tout homme ayant fait son service sera avantagé avec des points supplémentaires lors du concours d’entrée dans le service public. De fait, toute femme, handicapé et exempt de service militaire sera désavantagé, de quoi réveiller les ardeurs des groupes féministes les plus influents. Car l’enquête devrait pousser à une révision de loi permettant réellement d’accorder 2.5 points sur 100 aux personnes concernées.
Politique – Lee Myung-Bak prépare un remaniement de son gouvernement dans les jours à venir et a pour cela sélectionné cinq candidats pour différents postes. En face, comme à chaque remaniement ministériel, le parti démocratique (opposition) prépare sa fronde afin de discréditer tant que possible le président. La solution est simple : rendre publique un maximum d’allégations concernant les nominés afin de les discréditer et ruiner leur ex-future carrière politique au sein du gouvernement. A l’heure actuelle, Yoo Yong-Sook pour l’environnement et Suh Kyu-Yong pour l’agriculture font les frais des allégations menées par l’opposition, respectivement pour avoir versé du cash à une église d’un quartier de Daegu en 2008 où il souhaitait remporter une élection et pour avoir financé de manière importante le temple Somang où se rendait le président Lee Myung-Bak à Apgujeong (Séoul) tous les dimanches jusqu’à ce qu’il soit élu en décembre 2007.
Logistique – Lotte Group a décidé finalement de déposer les armes dans la course à l’acquisition du premier logisticien sud-coréen, Korea Express, qui comptait trois repreneurs depuis le lancement de l’appel d’offre avec le groupe POSCO, troisième aciérie mondiale, et CJ Group, un conglomérat multi-tâche (de l’alimentaire au divertissement). La décision semblerait venir du fait que Korea Express ait décidé de se séparer, au cours de l’appel d’offre, d’une de ses unités de vente. Le match se poursuivra donc entre CJ et POSCO.
Fait-divers – Le réseau pour les droits de l’homme concernant les jeunes employés (YLHRN) a conduit une enquête entre avril et mai auprès de 665 livreurs débouchant sur un constat considéré comme grave : la moitié des livreurs à moto ont déjà eu des accidents de travail au cours de leurs opérations, 30% n’ayant pas eu besoin de recevoir de traitements médicaux. Parmi les concernés, 66% avouent ne jamais avoir reçu d’instructions en termes de sécurité et 74% ne portent jamais de casques sur leur moto.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis