Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Des robots coréens de la taille d'un grain de riz

18 mai

Robotique – La robotique ne cesse d’être au cœur de l’innovation sud-coréenne. En témoigne encore le dernier robot développé par une équipe de chercheurs : un micro-robot mesurant cinq millimètres de long pour un millimètre de large, capable de se déplacer dans les veines du corps humains et d’aller déboucher les conduits. Park Jong-Oh, chercheur à l’Université nationale de Chonnam, en charge de l’équipe ayant développé le micro-robot, s’est félicité hier d’avoir réussi la première expérience sur un être vivant (un cochon). De nombreuses équipes de chercheurs à travers le monde cherchent depuis des années à développer ce type de robots microscopiques capables de se déplacer dans le corps humain. En témoigne le film de 1987 Innerspace de Dennis Quaid, film prophétique pour certains scientifiques… Expérience réussie donc pour la première fois dans le monde sur un être vivant. Lors de l’annonce hier, Park se montrait plus que fier de son invention : « Le système de contrôle et de navigation, qui nous permet de diriger le robot dans n’importe quelle direction et de contrôler visuellement ses déplacements en temps réel, est une technologie qui contribuera fortement au développement du monde de la médecine-robotisée dans le futur ». Ce type de robots pourra en effet permettre de créer de nouveaux traitements pour les maladies cardiovasculaires. Avec un diamètre d’un millimètre, ce micro-robot est idéal pour accéder aux artères coronaires qui mesurent en général 2 millimètres de diamètre. Si l’expérience a été réussie dans le corps d’un cochon, ce micro-robot ne devrait cependant pénétrer l’organisme de l’être humain que d’ici une dizaine d’années. Le robot mis au point par l’université de Chonnam faisait partie d’un des projets mis en place par le ministère de l’économie et du savoir en 2007, qui a créé un fonds de 17.8 millions de dollars pour sept ans destiné à la création de ce type de robots. D’après les tests sur cochon, le micro-robot est capable d’avancer à une vitesse de 50 millimètres par minute, soit automatiquement en lui ordonnant de se rendre à un point donné, soit manuellement grâce à un ordinateur de contrôle. Une fois arrivé dans l’artère bouchée, il perce le « bouchon » grâce à son foret dont la vitesse est de 1 800 tours par minute. Il pourra également être capable d’injecter des médicaments directement dans le sang si nécessaire.
Arosmik, le 18 mai 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis