Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

En Corée, les parents adoptifs préfèrent les filles

12 mai

Société – En Corée du Sud, les garçons ont longtemps été préférés aux filles. En Chine et au Japon aussi d’ailleurs. La tradition confucéenne, on appelle ça. Mais cette tradition a du mal à faire face à ce qu’on appelle les tendances. Et aujourd’hui, nous sommes davantage sur une « tendance » inverse. Si l’on prend le cas des parents adoptifs, on se rend compte facilement que leur préférence va vers les petites filles. Selon le ministère de la santé, du bien-être et des affaires familiales, 65% des enfants adoptés l’an dernier étaient des filles, soit 855 des 1 314 enfants adoptés localement en 2009. Une statistique en augmentation par rapport à 2007 qui voyait une répartition de 39% - 61%. Les familles sont de moins en moins concernées par le fait d’avoir un homme pour héritier. Pour les experts, les explications sont assez simples. Si dans la culture asiatique le garçon est le seul à pouvoir conserver son nom de famille, ce n’est pas forcément le cas pour ce qui est des enfants non-biologiques. D’autres tendances montrent bien que les mères préfèrent éduquer une fille plutôt qu’un garçon, expliquant que l’éducation est plus simple. Il semblerait que les filles soit plus dociles et obéissantes. Cette année et pour la troisième année consécutive, le nombre d’enfants adoptés par des couples de Coréens est supérieur au nombre d’enfants adoptés par des couples étrangers : Sur les 2 439 enfants adoptés, 1 314 sont restés dans la péninsule sud-coréenne et 1 125 sont partis à l’étranger. Cependant, de plus en plus d’enfants sont présents dans les centres d’adoption, les parents adoptifs coréens hésitant de plus en plus à se lancer et le gouvernement resserrant la réglementation des adoptions à l’étranger. Les enfants handicapés ont le plus de mal à trouver de nouveaux parents : si les chiffres de l’an dernier ne sont pas disponibles aujourd’hui, on se souviendra des chiffres de 2006 à 2008 avec 12, puis 40 et enfin 29 enfants adoptés. Pour le gouvernement, la priorité est de faire adopter les enfants par des couples coréens afin de faire disparaître cette image de pays « exportateur de bébés ». Les couples Coréens sont exemptés des frais d’adoption estimés à 2 millions de wons (1 764 dollars) et reçoivent 100 000 wons par mois de subventions. Pour les enfants adoptés, le gouvernement fournit des aides bien spécifiques aux couples.
Arosmik, le 12 mai 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis