Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Samsung marque l'histoire avec un investissement record

18 mai

Industrie – Oh, que le retour de Lee Kun-Hee, gracié par le président de la république sud-coréenne Lee Myung-Bak en fin d’année dernière, aura fait du bien au premier groupe de Corée, Samsung. Son retour était attendu depuis des mois par les dirigeants qui peinaient à trouver une stratégie moyen-long terme pour le groupe. L’investissement de 23 milliards de dollars annoncé hier, au milieu d’une cérémonie pour le lancement d’une nouvelle ligne de production de semi-conducteurs, n’est pas passé inaperçu. Si le président se faisait discret lors de ses dernières années à la tête du groupe, il revient la tête haute et n’a pas peur de se montrer devant les médias. En compagnie de son fils Jae-Yong, considéré comme son successeur dans les années à venir, et des cadres dirigeants du chaebol coréen, l’heure était au sourire hier. Cet investissement conséquent sera donc destiné à redynamiser dans l’année les filières « mémoire » et « écrans à cristaux liquides ». Samsung, considéré comme le leader mondial des technologies, réalise ainsi l’investissement annuel le plus important de son histoire. Sur les 26 milliards, 16 milliards de dollars seront issus des dépenses en capitaux du groupe. Au-delà des conséquences pour le groupe lui-même, cet investissement donne également un aperçu des tendances du marché pour les années à venir. Si Samsung est confiant quant à une amélioration de la demande en équipement électronique, alors tout le monde peut-être confiant. « L’économie internationale continue d’être voilée par un certain nombre d’incertitudes, ce qui pourrait créer des fluctuations commerciales importantes. Il est cependant essentiel pour nous d’accroître nos investissements aujourd’hui et d’embaucher de plus en plus de talents afin de prendre de l’avance et de conserver notre position de leadership sur les marchés internationaux et ainsi, contribuer à la croissance économique de la Corée du Sud » annonçait fièrement le président Lee Kun-Hee hier. Dans les 16 milliards de dollars, près des deux tiers seront consacrés surtout à la production de puces mémoires, la demande étant aujourd’hui plus forte que l’offre dans ce secteur. Outre cet investissement consacré aux usines et aux équipements, un fonds complémentaires de 7 milliards de dollars sera mis en place pour la recherche et le développement. Le groupe Samsung revoit donc son plan de début d’année qui se basait sur un investissement de 7.5 milliards de dollars avec 4.8 milliards de dollars pour les puces et 2.7 milliards de dollars pour les LCD. Lee Kun-Hee, qui est revenu concrètement aux affaires fin mars, impose donc son empreinte sur le groupe dont le management était en perdition depuis un an. Cet investissement osé prépare le moyen terme pour un groupe dont « les produits d’aujourd’hui n’existeront plus dans dix ans » (Lee Kun-Hee).
Arosmik, le 18 mai 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis