Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les Coréens, premiers lecteurs en ligne

26 mai

Internet – Le fait qu’il soit le premier pays au monde dans l’utilisation d’Internet (99% entre les 10-40 ans) est probablement l’un des facteurs clés. Savoir que les Coréens sont les premiers lecteurs d’information en ligne n’est pas quelque chose de stupéfiant en soit. Le taux révélé par l’OCDE atteindrait les 77% de lectorat sur la toile. Le Pays du Matin Calme est suivi par deux pays d’Europe du Nord, à savoir la Norvège avec 73% et l’Islande avec 69%. Viennent ensuite le Mexique (61%), les Etats-Unis (57%), la Finlande (57%) et le Danemark (52%). Pour ce qui est des pays les plus avancés d’Europe de l’Ouest (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, etc.), le taux se situe en dessous de la barre des 50%. L'Angleterre est en tête avec 32%, la France compte 22% de lecteurs d’informations sur Internet suivi de près par l’Allemagne avec 21%. En queue de peloton, nous retrouvons l’Italie et l’Irlande qui ont un lectorat de l’ordre de 17%. Il faut spécifier que cette année, le Japon n’a pas été inclus dans la boucle mais dépassait les 50% en 2005. Cela fait déjà quelques années que les médias en ligne ont pris le pas sur la presse papier en Corée du Sud. C’est désormais un véritable « substitut », même si les spécialistes de l’industrie des médias et de la communication défendent toujours le papier et préfèrent caractériser Internet comme un complément. La presse papier qui a connu une croissance moyenne de l’ordre de 3.6% entre 2004 et 2007 a commencé à voir rouge à partir de 2008. C’est la même chose pour la plupart des membres de l’OCDE qui comptaient beaucoup moins d’abonnés au papier en 2009 par rapport à 2004. Tous les médias se sont mis au goût du jour. Les plus grands journaux sont désormais tous présents sur la toile en Corée et essayent d’utiliser les dernières technologies pour permettre une diffusion rapide et multi-support. La domination de Naver, premier moteur de recherche en Corée du Sud (loin devant Google et Yahoo qui représentent environ 7% du marché), est également une des explications à cette domination coréenne du lectorat sur Internet. Ce portail propose une consultation de l’actualité sur tous les médias (peu importe leur importance) en temps réel et en image sur sa page d’accueil. Vous avez accès à toute l’information quand vous le souhaitez. Une réflexion que devrait peut-être porter les portails comme Yahoo et Google. Rappelons que Google a essayé pour la première fois de s’adapter à un pays en changeant sa page d’accueil en Corée du Sud.
Arosmik, le 26 mai 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis