Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Samsung et LG n'y arrivent pas

10 mai

Télécom – En Corée du Sud, il ne fait aucun doute que les deux géants Samsung Electronics et LG Electronics dominent le marché de la téléphonie et plus en particuliers du smart-phones. Le marché, ils le comprennent car ce sont eux qui l’ont fait. Mais pour ce qui est du reste du monde, les deux conglomérats rencontrent toujours de grandes difficultés à s’imposer. Sur le premier trimestre de l’année 2010, ni Samsung ni LG n’aura été capable d’intégrer le top 5 des vendeurs de smart-phones sur le marché international. Pour ce qui est des ventes totales de mobiles, les deux marques sud-coréennes conservent leur place avec « l’argent » pour Samsung et le « bronze » pour LG, Nokia dominant toujours les débats. Pour ce qui est des smart-phones, ils semblent donc que les deux n’arrivent pas à dégager de produits de phares, à l’inverse de Nokia qui détient 39.3% du marché, suivi de Research in Motion qui produit le Blackberry et qui représente 19.4% de parts de marché, d’Apple et son iPhone avec 16.1%, de HTC avec 4.8% et de Motorola avec 4.2%. Les autres fabricants se partagent les 16.3% de parts de marché restantes. Samsung et LG seraient juste derrière Motorola, mais pas suffisant pour être dans les cinq meilleurs mondiaux. Pour Samsung, la désillusion est grande. Pour la première fois de son histoire, le groupe atteignait 22% de parts de marché sur le marché mondial des mobiles entre janvier et mars, ce qui pouvait lui laisser espérer une place dans le Top 5 des smart-phones. Dans l’autre sens, LG Electronics peut commencer à s’inquiéter sérieusement. Avec des parts de marchés mondiales de 9.3%, le chaebol repasse sous la barre des 10%, une première depuis un an. LG n’arrive toujours pas à se renouveler sur un marché du smart-phone qui s’emballe. Sa marge opérationnelle sur le marché du portable a ainsi dégringolé de 0.9% sur le premier trimestre. Et ce qui inquiète, c’est que LG ne prévoit pas de rebond à court terme. Le directeur financier du groupe LG, David Chung, l’avait annoncé fin avril : « nous sommes actuellement dans une situation difficile pour ce qui est du marché de la téléphonie mobile. Nous avons besoin de temps pour améliorer notre profitabilité ». La division télécommunication de Samsung a de son côté dévoilé un surprenant 12% de marges sur opérations, principalement boosté par des réductions de coûts en marketing. Les deux géants coréens sortiront lors du second trimestre de nouveaux smart-phones, mais seront-ils assez innovants pour faire face à la compétition intense des fabricants mondiaux ? Les Apple et autres Google dominent les débats sur le marché des softwares, éléments clés du développement des smart-phones. Apple fait peur dans la péninsule, surtout lorsque l’on regarde ses résultats en termes d’exportations sur le premier trimestre : +131.6% conduisant ses parts mondiales de 10.9% l’an dernier à 16.1% cette année.
Arosmik, le 10 mai 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis