Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Objectif de carrière : homme au foyer

25 mai

Société – Après l’enquête qui révélait récemment que la gente masculine coréenne préférait les femmes à la fois actives au travail et actives aux tâches ménagères, voici une nouvelle enquête qui risque de ne pas beaucoup plaire : de plus en plus d’hommes s’imaginent devenir homme au foyer une fois mariés. Étonnant pour cette société si confucéenne. Féminisation des mâles coréens ou tout simplement grande flemme de travailler dans un pays où le travail, ce n’est pas vraiment la santé ? L’enquête menée par un étudiant de l’une des trois plus prestigieuses universités du pays, à savoir Yonsei University à Séoul, a été réalisée auprès d’une large population : 563 hommes et 756 femmes, tous étudiants actuellement. 209 hommes, soit à peu près 4 hommes sur 10, se disent prêts à rester à la maison si leur femme touche un salaire suffisant pour permettre au foyer de vivre. 43.5% ne s’imaginent pas contre pas du tout dans un rôle d’homme au foyer tandis que 19.4% (quand même) ont préféré éviter la question. Cette nouvelle tendance est très intéressante pour les experts qui voient là une structuration bien différente de la société pour les prochaines générations. Le rôle de l’homme et de la femme a toujours été un élément phare et de base de la société coréenne. Imaginez un homme à la maison et une femme au travail n’est probablement même pas concevable dans la tête d’un sénior. Les relations entre les sexes changent également. Lorsque l’on pose la question « êtes-vous prêt à vivre ensemble avant même de vous marier ? », près de la moitié (45%) des étudiants sont d’accord pour seulement 34.3% contre. Sur ce point, le rôle des parents et de la famille est important. Les jeunes d’aujourd’hui n’osent toujours pas franchir le pas de la vie en concubinage avant le mariage qui est très mal vue par les adultes. Déjà, un baiser dans la rue peut faire rugir certains séniors un peu rougeaux. Concernant l’acte sexuel avant le mariage, là encore les esprits changent avec près de la moitié des étudiants qui se disent prêts pour seulement 30% qui préfèrent attendre. Les nombreux motels à proximité des bars ne sont pas là par hasard. De bon augure pour leur business. Si 50% d’entre eux estiment que le mariage est nécessaire, 48% comptent encore beaucoup sur l’avis des parents pour se marier avec quelqu’un. Seulement 20% sont prêts à franchir le pas sans prendre en considération l’opinion de leur parent. Bref, les jeunes coréens ont une perception bien différente de leur parent quand à leur vie future.
Arosmik, le 25 mai 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis