Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Après le smart-phone, le smart-car

07 juillet

Technologie – Le smart-phone a définitivement lancé la tendance du « smart » en Corée du Sud. Si tout (et souvent n’importe quoi) devient « intelligent », une nouvelle tendance intégrée au « smart » semble émerger. Cette tendance, c’est le smart-car. Et vu la taille du marché de l’automobile et la maîtrise incontestée des nouvelles technologies en Corée du Sud, le boom pourrait être important dans les années à venir. Pour les constructeurs locaux qui se comptent sur les doigts d’une main (Hyundai, Kia, Renault Samsung, Ssangyong, GM Daewoo), cette tendance a bien été cernée et l’industrie commence à bouger. Pour preuve, les alliances qui se forment entre constructeurs et opérateurs de télécommunication. Les smart-car ou « voitures intelligentes » n’ont pas de définition à proprement parler. D’un point de vue global, la nouvelle génération de véhicule serait des modèles connectés au Web et contrôlables à distance grâce à un équipement électronique de type smart-phone. Que ce soit dans la péninsule ou à l’étranger, le monstre local Hyundai-Kia Motor (plus de 80% de parts de marché dans la péninsule) souhaite rapidement créer de nouveaux modèles intelligents. Hyundai a signé une lettre d’intention avec l’opérateur KT, le numéro 2 des télécoms, afin d’équiper ses berlines deluxes de connexions Internet mobiles ultra-rapides d’ici 2012. Kia Motor s’est tourné vers le leader des télécom, SK Telecom, qui a développé depuis plusieurs années une technologie permettant de contrôler son véhicule à distance et vérifier l’état de la voiture (niveau d’essence, d’huile, pression des pneus, etc.). Un système de reconnaissance vocale va être testé cette année sur les véhicules des marques coréennes aux USA, système développé par la plateforme Microsoft. Les conducteurs pourront émettre ou répondre au téléphone et envoyer des SMS simplement en utilisant leur voix. Ils pourront également contrôler le volume de la radio en disant de simples mots. Si Hyundai-Kia Automotive veut éviter toute comparaison avec KITT, la voiture de Michael Knight dans K2000, le groupe compte bien continuer à pousser son centre de R&D pour améliorer les technologies destinées aux smart-cars. Les Coréens aimeraient être les leaders de telles technologies, mais il faudra compter également sur l’Allemagne où le constructeur bavarois BMW a déjà noué une alliance avec le canadien Research in Motion (BlackBerry). Aux Etats-Unis, certains espèrent également voir Apple se jeter dans le grand bain pour des véhicules de type iCar.
Arosmik, le 7 juillet 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis