Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Fin de l'entraînement américano-coréen

29 juillet

Corée du Nord – La fausse bataille navale de la Mer de l’Est est enfin terminée. L’entraînement conjoint entre la Corée du Sud et les Etats-Unis aura fait parler de lui durant ce début de semaine. Mais nul ne saura au final si le « message » adressé par cet exercice à la Corée du Nord aura bien été compris par Pyongyang. Car oui, mobiliser les meilleurs appareils de défense de la Corée du Sud et du lourd du côté américain comme le porte-avion Georges Washington, le plus puissant de la Maison Blanche, avait pour but de montrer la réaction suite au naufrage du vaisseau Cheonan fin mars dernier, coulé par une torpille nord-coréenne. Lors de cet exercice, nous pourrons retenir les nombreux tirs-tests sur des fausses cibles ou encore la mise en situation avec l’attaque d’un faux sous-marin nord-coréen tentant d’infiltrer la zone maritime appartenant au Sud de la péninsule. Les chasseurs coréens et américains se sont également entraînés à lâcher des bombes sur des cibles prédéterminées sur la côté Est du pays. Nous retiendrons également le pilote sud-coréen qui, le premier jour de l’exercice, se sera trompé de bouton en plein vol, déclenchant son siège éjectable. Sous le nom « Esprit Invincible », cet entraînement a tout de même mobilisé 8 000 militaires, 200 chasseurs et 20 navires et sous-marins. Parmi les forces aériennes, nous retrouvons une gamme complète d’avions de chasse : F-22, F-16, F-18 et F-15 avions de combats côté américain avec également un avion de support A-10 et des avions de ravitaillements en vol KC-135/130, et F-15K, KF-16 et F-4/5 chasseurs côté sud-coréen. Au côté du Washington (97 000 tonnes), la Corée du Sud a lancé son Dokdo de 14 000 tonnes. Ces exercices étant extrêmement bien préparés par les deux alliés afin d’apporter une réponse à l’attaque nord-coréenne, mais cela ne devrait pas les empêcher de poursuivre d’autres exercices tout au long de l’année avec du 16 au 26 août l’entraînement annuel Ulchi Freedom Guardian puis en septembre un suivi des exercices en mer qui se poursuivront jusqu’en décembre dans les mers de l’Ouest et de l’Est de la péninsule. A noter la courte intervention pendant 40 minutes d’une centaine d’avions de chasse chinois à proximité de Qingdao sur la partie Ouest de la Corée, histoire d’adresser un petit message à ses « amis » sud-coréens et américains.
Arosmik, le 29 juillet 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis