Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le mythe du serpent aphrodisiaque

06 juillet

Tendance – L’Asie dans sa globalité est connue pour sortir de derrière les fagots toutes sortes de produits permettant aux hommes de reprendre des forces, que ce soit aphrodisiaque, pour l’endurance, etc. Ces produits ont gagné en réputation au cours des siècles et les braconniers chassant les animaux en voie de disparition ne sont pas rares dans la zone extrême orientale. Depuis deux petites années, c’est un produit assez particulier qui se développe sur le marché : Le serpent. Pourquoi est-ce tendance ? Tout simplement parce que les stars coréennes ne cessent de témoigner, avouant que la consommation leur a donné une nouvelle santé. Depuis 2008, les concoctions à base de serpents ont été multipliée par neuf selon le ministère de l’environnement. L’année dernière, ce ne sont pas moins de 1 834 serpents qui ont été récupérés par la police avant qu’ils ne soient redistribués par les braconniers. Incomparable par rapport aux 205 de 2007 et aux 452 de 2008. Jusqu’à présent, les concoctions à base de gros mammifères de type sangliers ou élans se retrouvaient souvent sur les marchés, tout comme les sexes de renard de Sibérie (censé rapprocher les personnes de l’Être aimé), mais le serpent a fait une entrée remarquée. Pour les autorités, les témoignages de stars n’aident vraiment pas, surtout que les effets aphrodisiaques de la consommation de serpent sont, pour les policiers, dignes d’une légende urbaine. Les services de police ont tenu à rappeler hier que la consommation et la distribution de viande de serpent était illégale et passible d’une amende allant jusqu’à 5 millions de wons ou une peine de prison d’un an. Les braconniers peuvent encourir jusqu’à deux ans de prison et une amende de 10 millions de wons. En 2009, les autorités ont arrêté 812 braconniers, moins que les années précédentes avec 940 en 2008 et 910 en 2007. Par contre, le nombre d’animaux trouvés par personne n’a cessé d’augmenter : 3.93 en 2007, 5.02 en 2008 et 10.19 en 2009. Les pièges récupérés par les autorités ont également cru avec 26 982 en 2009, contre 9 843 en 2008 et 11 348 en 2007. Le ministère compte continuer de manière poussée sa chasse aux braconniers jusqu’au 15 juillet. Une nouvelle loi devrait bientôt être déposée afin de punir toute personne qui maltraitera un animal, le nombre de vidéo mettant en scène des personnes frappant des animaux domestiques ne cessant de croître sur la toile. Une amende d’un million de wons pourrait être infligée aux responsables.
Arosmik, le 6 juillet 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis