Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

En Corée du Sud, c'est en l'air ou dans la mer

16 juillet

Industrie – Les Coréens sont joueurs. Ils aiment s’amuser. Les parcs d’attraction font le plein, les piscines municipales idem. Depuis une bonne dizaine d’années, la tendance du bien-être et de la santé est au top dans la péninsule sud-coréenne. Mais les Coréens, qui ont de plus en plus de temps libre, veulent plus de variétés dans l’offre de loisirs. L’industrie du loisir crée donc de nouvelles options pour cette clientèle en attente de nouvelles activités. Les moteurs de cette industrie pourraient donc être sur deux plans : les activités nautiques et aéronautiques. Et le gouvernement est derrière. Le ministère du territoire, des transports et des affaires maritimes a décidé de développer les infrastructures liées à la mer et à l’air ainsi que les programmes de tours organisés dans la péninsule. D’ici 2020, les ports de plaisance vont commencer à pousser tout autour du pays, à proximité des grands ports marchants que nous connaissons aujourd’hui, comme Incheon, Busan et Gwangyang/Yeosu. L’objectif est d’encourager les plaisanciers à jeter l’ancre dans les baies autour de la péninsule et ainsi attirer nombres de touristes à se rendre dans ces zones. Le gouvernement compte ainsi débloquer un budget de 313 milliards de wons sur la prochaine décennie pour dynamiser l’industrie. L’industrie du yachting devrait parallèlement avoir de beaux jours devant elle et les fabricants français reconnus mondialement pourraient bien commencer à s’intéresser de près à la Corée du Sud. Concernant l’aéronautique, le ministère souhaite également appuyer ce mode de loisirs. D’ici 2014, l’île de Heuksang dans la province Sud de Jeolla proposera un « Air Park » où les visiteurs pourront faire du parapente, du planeur et d’autres activités du même genre. Les autorités veulent avant tout permettre à la Corée d’offrir le même type de loisirs que les pays les plus avancés. La quatrième économie asiatique a pris du retard lors de la fin du dernier siècle, favorisant les grandes industries aux services. Le tourisme devient une source de revenus pour le gouvernement qui l’a bien compris et qui souhaite saisir cette opportunité pour booster l’industrie des loisirs, à la fois pour les Coréens et les étrangers. Il ne devrait pas être surprenant devoir dans les prochains jours des campagnes de publicité pour aller faire du ski-nautique ou du bateau dans les baies du Sud de la péninsule. Plus de touristes apportera plus de revenus et plus d’emplois. Reste à savoir si la Corée du Sud est suffisamment touristique pour attirer du monde sur des installations de ce type…
Arosmik, le 16 juillet 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis