Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

SK Telecom continue sur sa lancée

30 juillet

Télécom – L’année 2010 devrait être un bon cru pour le premier opérateur de Corée du Sud. SK Telecom a dévoilé dans son rapport trimestriel hier une augmentation de ses profits nets de l’ordre de +16.8% à 364 milliards de wons, des profits à la hausse grâce à une réduction volontaire des coûts. Entre avril et juin, l’opérateur aurait réalisé 582.1 milliards de wons de profits opérationnels, soit une petite augmentation de 5.2% par rapport à la même période l’an dernier. Côté chiffre d’affaires, on reste dans le positif mais l’augmentation est très légère : +0.2% par rapport à l’an dernier avec 3.08 billions de wons, assurant ses arrières avec son investissement chez China Unicom et en réduisant ses coûts en marketing. Cependant, SK Telecom ne se fait aucune inquiétude pour la suite de l’année. L’objectif de 13 billions de wons de chiffres d’affaires reste d’actualité pour 2010, surtout avec l’introduction de l’Internet illimité par le sans-fil et les nouvelles gammes de smart-phones qui seront lancés au second semestre. Le nombre d’abonnés reste en augmentation et le succès du Galaxy S depuis un mois (500 000 exemplaires vendus) laissent présager un avenir radieux à l’opérateur. Le concurrent KT, qui mise actuellement beaucoup sur la technologie Wifi pour mobile en attendant la sortie de l’iPhone 4 dont il a l’exclusivité, va devoir faire face aux efforts de SK Telecom dans cette technologie sans-fil à en croire le responsable financier du groupe, Jang Dong-Hyun : « SK Telecom va renforcer son leadership sur le marché de l’Internet sans-fil à travers de nouvelles mesures innovantes comme l’introduction des services de données illimitées en août et les nouvelles séries de smart-phones ». Selon les experts, SK Telecom a pu enregistrer de tels profits grâce à ses économies sur les coûts opérationnels et non-opérationnels, à commencer par la vente de toutes ses parts dans China Unicom l’an dernier, investissement qui lui a fait perdre de l’argent avec les histoires de taux de change mêlées à la crise internationale économique. Côté marketing, le groupe a décidé de diminuer ses coûts de l’ordre de 9% sur le deuxième trimestre.
Arosmik, le 30 juillet 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis