Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Proche de la trentaine, toujours pas mariée

29 juillet

Société – En Corée du Sud, une jeune fille qui se rapproche de la trentaine et qui n’a toujours pas de « plan » de mariage est une fille qui inquiète sa famille. Pères et mères agissent souvent une fois la trentaine passée comme un support à leur fille en allant frapper à la porte des amis pour organiser un mariage arrangé avec le fils d’une connaissance si possible fortunée. Cette tendance serait d’après de récentes statistiques en train de disparaître quelque peu. Le nombre de jeunes filles proche de 30 ans et non mariées est en train de se démultiplier dans la péninsule. Selon l’institut coréen des valeurs sociales et de la santé (KIHASA), le nombre de jeunes filles non-mariées alors qu’elles sont dans « l’âge d’or » (appelée ainsi pour les filles entre 25 et 29 ans) est passé de 11.8% en 1975 à 59.1% en 2005. Si pour beaucoup le mariage est le luxe ultime, le point culminant de leur vie, pour d’autres, il y a plein de choses à faire avant d’officialiser une relation et se retrouver comme beaucoup d’autres femmes cantonner à une vie au foyer. En pôle position des raisons : priorité à la carrière et aux longues études. Ces filles se considèrent même encore trop jeunes pour se marier. Un changement de mentalité important pour une société comme la Corée du Sud où les coutumes et valeurs n’évoluent que très lentement. En deuxième position des raisons qui poussent les jeunes filles à attendre un peu avant de se marier, nous retrouvons les problèmes financiers, les revenus des jeunes étant bas et le mariage ayant un coût très élevé en Corée. Pour les experts, le rallongement de la durée des études et de la période de recherche d’emplois sont les principales causes. Pour les jeunes sud-coréennes, l’ « âge d’or » des filles pour le mariage est une expression qui n’a plus lieu d’être au 21e siècle. L’âge moyen des mariages a bien évolué sur les 30 dernières années passant de 23.2 ans en 1981 à 28.4 ans en 2008. Les femmes non-mariées de plus de trente ans étaient également très peu il y a 35 ans avec seulement 2.1% en 1975. En 2005, le nombre, les célibataires trentenaires représentaient près d’un cinquième des femmes (19%). Une enquête du ministère de la santé et du bien-être révélait récemment que seulement 20.3% des hommes et femmes célibataires estimaient le mariage comme un « plus » dans leur vie.
Arosmik, le 29 juillet 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis