Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/3)

09 août

Finance – Le monde de la finance va mal, en Corée comme partout ailleurs... Avec une chute de 74.3 points (-3.82%), le KOSPI est ainsi passé sous la barre des 1 900 points à 1 869.45 points. En seulement 5 jours, l’indice boursier séoulite a perdu 13.94% soit 302.86 points, soit 170 490 milliards de wons qui sortent du marché. La plongée fut tellement surprenante que l’opérateur a dû suspendre le KOSDAQ pendant une vingtaine de minutes et interrompre les algorithmes en utilisant des programmes spécifiques pendant cinq minutes. Hier matin, en quelques minutes, le taux de change entre l’euro et le won est passé de 1 500 à 1 550. Dans la journée, les investisseurs étrangers ont vendu pour 80.2 milliards de wons après des ventes massives ces derniers-jours (374.2 milliards le 2 août, 777.6 milliards le 3, 438.6 le 4, 411 le 5). Les analystes prédisent une continuité de ce mouvement, les investisseurs étrangers préférant miser sur des valeurs sûres et liquide leurs investissements à risque. Les experts pensaient que le KOSPI avait touché le fond hier, mais il semblerait que ce ne soit que le début…
Météo – Le typhon Muifa qui a frappé la côte Sud-ouest de la péninsule sud-coréenne hier a laissé des traces. Les autorités ont recensé trois décès et deux disparus. Les pannes d’électricités ont frappé plus de 360 000 foyers et les dégâts sont aujourd’hui visibles sur les provinces Sud et Nord de Jeolla ainsi que le Sud de Chungcheong. Muifa s’étant transformé en typhon tropical jeudi dernier, les météorologues coréens n’ont pas su déterminer la trajectoire du typhon, « tout comme l’agence météorologique japonaise et le centre d’alerte des typhons américains », se justifie l’administration météorologique coréenne.
Société – Si la Corée du Sud est une société de consommation de masse où l’argent circule à une vitesse incroyable, c’est aussi une société où le niveau de pauvreté ne cesse de grimper. Selon l’institut coréen pour la santé et les affaires sociales, le nombre de personnes considérées comme pauvres est passé de 3.23 millions en 2007 à 3.82 millions en 2009. Selon les statistiques, les personnes vivant en-dessous du niveau de vie de base coréen étaient au nombre de 9.22 millions, soit un cinquième de la population (20.9%), soit aussi le double du ratio moyen des pays de l’OCDE (10.6%). Les nouveaux pauvres le sont malheureusement à cause du chômage des jeunes et de la croissance des emplois à temps partiels, qui ne peuvent garantir une vie correcte et menace une économie entière.
Consommation – Les dépenses des ménages partent principalement dans les transports, selon la Banque de Corée, qui relève ainsi que les dépenses des foyers pour les moyens des transports (essence, achat de véhicule, coûts autoroutiers et trains) représentaient 18 240 milliards de wons (17.06 milliards de dollars) au premier trimestre, soit une augmentation de 11.1% par rapport à l’an dernier. Les transports représentaient 11.9% de la totalité des dépenses des foyers entre janvier et mars, le plus haut niveau au premier trimestre depuis les 12% de 1996, il y a 15 ans.

Vous pourriez aussi aimer

1 avis

  1. Bravo et surtout MERCI pour votre site.
    Je suis l'heureux mari d'une délicieuse femme Coréenne et vos articles m'aident à mieux comprendre son pays et sa culture.
    J

    RépondreSupprimer