Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/3)

26 août

Robotique – Robotique + innovation + médecine + global = Corée du Sud. Une équation simple, qui fait doucement ses preuves, et qui symbolise ce qu’il s’est passé hier au 6e étage de l’hôpital Severance de l’université de Yonsei. Dans l’auditorium du bâtiment, près d’une centaine de docteurs venus du monde entier étaient équipés de lunettes 3D afin de suivre en direct, sur un écran géant, une opération exécutée par le professeur Choi Gi-Hong avec un robot afin de soigner une résection hépatique sur un patient de 40 ans atteint d’un cancer du côlon. Cette opération en live faisait partie du symposium « Yonsei Severance Da Vinci Live » qui se déroule cette semaine pour 600 médecins venus sur place ou qui suivent les conférences de l’étranger. La Corée du Sud mise beaucoup sur la robotique, en particulier dans la médecine où elle utilise les commandes à distance et les robots très souvent, pour tout type d’opérations, quand des pays comme les Etats-Unis préfèrent appliquer la robotique des opérations bénignes.
Justice – Korail, l’opérateur public des lignes de chemins de fer en Corée du Sud, a indiqué hier qu’il avait revu son système réglementaire en termes de vente de tickets. A partir d’aujourd’hui, toute personne achetant des tickets de trains en avance et les revendant plus chers illégalement à la sauvette ou sur Internet sera passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 10 millions de wons. Cela devrait soulager les passagers qui voient souvent les tickets de train de certaines lignes partir en seulement quelques heures, comme pour mi-septembre où les Séouliens descendent en province chez leur famille pour la fête des moissons.
Corée du Nord – Des procureurs ont condamné cinq hommes arrêtés il y a quelques semaines pour espionnage à la solde des autorités nord-coréennes. Selon la justice sud-coréenne, les hommes agissaient en tant qu’espion pour les services secrets nord-coréens pour une organisation anti-gouvernementale depuis plus d’une dizaine d’année, transmettant des informations sur le pays. Parmi les documents transmis, les procureurs ont relevé des photos satellitaires des camps militaires sud-coréens, des manuels militaires américains et des informations sur les politiciens. Selon la loi coréenne, les cinq personnes risquent la peine capitale, bien que celle-ci ne soit plus opérée et se transforme de fait en prison à perpétuité.
Emploi – Où fait-il bon travailler en Corée du Sud pour ceux qui cherchent un job rémunérateur ? Selon le KIET, l’institut coréen pour le commerce et l’économie industrielle, la moyenne des salaires étaient la plus élevée du côté de Yeosu en 2009 avec 2 810 000 wons par mois, 1.87 fois le niveau du niveau de salaire moyen le plus bas qui se trouve à Namwon. Les villes de Geoje et Suncheon seraient intéressantes d’un point de vue des salaires, tandis que les villes de Jeongeup et Boryeong seraient plutôt à éviter. Pourquoi Yeosu ? Probablement grâce à ses industries pétrochimiques, indique le KIET.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis