Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/3)

31 août

Société – Trois personnes sur dix vivant dans la campagne en Corée du Sud a plus de 65 ans. Un niveau trois fois plus important que la moyenne nationale. La raison est simple : les villes attirent davantage les jeunes dans un pays où la concentration des populations se polarise sur la mégalopole de Séoul (la moitié de la population coréenne) et Busan, au Sud de Séoul. L’âge moyen des personnes vivant à la campagne est de 55,5 ans, soit 17 ans plus élevés que dans les zones urbaines. L’âge des propriétaires de logement dans les zones rurales atteint 62 ans, 1.4 ans de plus qu’il y a 6 ans. Et qui dit ruralité, dit pauvreté. Le bureau de statistiques coréen affirme que près de 68% des ruraux touchent moins de 10 millions de wons par an. De moins en moins d’hommes se marient : plus de 72% des hommes entre 30 et 34 ans n’étaient pas mariés l’an dernier, contre 50.2% dans le reste du pays. D’après les données rapportées, 3.5 millions de personnes vivent dans les campagnes.
Internet – Un étudiant âgé de 27 ans est décédé à Busan après avoir joué à un jeu vidéo en ligne dans un cybercafé pendant sept heures sans interruption. Selon les enquêteurs, le jeune homme prenait des médicaments depuis une dizaine d’années afin de traiter un dérèglement de la tyroïde. Les médecins pensent qu’il a souffert d’une résistance vasculaire à cause du jeu vidéo et le temps passé devant. L’enquête se poursuit mais le débat sur les cybercafés et l’utilisation des jeux vidéo en ligne renaît suite à ce drama, loin d’être le premier dans la péninsule sud-coréenne.
Politique – Le président Lee Myung-Bak a opéré pour la énième fois un remaniement ministériel hier, plusieurs ministres comptant quitter leur poste pour participer aux élections de l’Assemblée nationale qui auront lieu en avril prochain. Cinq nominations clés ont eu lieu : Yu Woo-Ik, ancien ambassadeur de Corée du Sud en Chine, devient le nouveau ministre de l’unification, un poste stratégique pour un homme proche de la Chine, premier allié de la Corée du Nord. Rim Che-Min, ministre du bureau du Premier ministre, prend la direction de la santé et du bien-être, Choe Kwang-Sik prend la direction du tourisme, de la culture et des sports, Kim Kum-Lae remplace Paik Hee-Young au ministère de l’égalité, et Yim Jong-Yong prend le poste de Rim Che-Min au bureau du Premier ministre. Toutes ces nominations devront être approuvées devant le Parlement.
Emploi – L’institut de développement des femmes en Corée du Sud a publié hier un rapport sur la position des femmes dans les entreprises et plus particulièrement sur les postes managériaux. Selon l’enquête menée par l’organisation, dans les grandes entreprises composées de plus de 1 000 employés, seule 4.7% des postes d’exécutifs étaient représentés par des femmes en 2010, très très loin du niveau des pays d’Europe du Nord où les femmes prennent des postes à responsabilité élevée à près de 40% en Norvège, 27% en Suède et 25% en Finlande. Le rapport signifie également que plus de 30% des femmes coréennes se sentent discriminer lorsqu’elles cherchent à obtenir une promotion dans leur entreprise.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis