Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Edito 7 : C’est grave docteur ?

01 août

Je m’étais pourtant juré d’ignorer tant que possible ce sujet. Mais le pseudo-phénomène qui a « frappé » la France en mai dernier est désormais un argument des Coréens et des Français pour montrer à quel point l’image de la Corée change dans l’hexagone (additionné au documentaire d’Un Œil sur la Planète du début d’année). Après différentes lectures sur ce sujet, des discussions avec des Coréens, des Français, des fans, des « étanches au sujet », des jeunes, des vieux, des journalistes, des étudiants, etc., j’ai voulu comprendre ce qu’était la K-Pop et pourquoi ça intéressait...
Je suis bien conscient que parmi les personnes d
e la communauté française (en France) qui s’intéressent à la Corée, et qui par conséquent lisent ce blog, un très grand nombre est fan de pop coréenne, ce qui fait que cet édito estival ne plaira probablement pas à tout le monde. En même temps, si ce blog était fait pour plaire à tout le monde, ça se saurait…


Plus c’est court, mieux ça marche
Même s’il n’a pas fallu cela pour renforcer ma perplexité face au phénomène, cette anecdote vaut le détour : l’an dernier, de
s députés ont demandé à l’Assemblée nationale de Corée du Sud d’ordonner la conduite d’une enquête afin de comprendre pourquoi les groupes de K-pop composés de jeunes filles portaient des « vêtements si courts » et dansaient avec « des gestuels et des paroles si suggestives ». La commission pour le commerce équitable (FTC) a en conséquence lancé des directives afin de limiter au maximum la « sexualisation » des groupes de K-pop et leur assurer des conditions de travail normales en termes d’horaires, de rémunération, de liberté, d’éducation, etc. Des directives. Bref, rien d’obligatoire et un raté complet pour la commission qui n’a pas réussi d’une part à encadrer cette industrie et d’autre part à déterminer ce qui constitue une tenue ou des danses provocantes.

Si les groupes de K-pop de première génération (début des années 2000) étaient composés de jeunes adolescentes en train de se dandiner de manière coordonnée sur scène, le succès rencontré par les Wondergirls et Girls’ Generation en 2007-2008 a donné naissance à une nouvelle tendance avec des groupes plus sexy, et donc un nouveau business-model pour les sociétés de production qui ont décidé de démultiplier tant que possible ces groupes. Résultat : chaque mois émergent des groupes dont l’espérance de vie est incertaine, mais qui ramèneront toujours plus de fans aux quatre coins du monde (surtout en Asie). Rien qu’au début du second semestre 2011, ce ne sont pas moins de douze nouveaux groupes qui viennent de se lancer ! Et toujours plus d'adolescentes et de mini-jupes... Comme l'expliquait Choi Eun-Jung (ci-dessus), une jeune modèle coréenne, lors d'une interview à un magazine : « La tranche 10-19 ans est le meilleur âge pour révéler les parties de son corps ».


La K-Pop, ce n’est pas de la chanson
La K-Pop, c’est un style, une chorégraphie, une mode, parfois une mélodie. La qualité des paroles n’est pas vraiment un argument dans l’appréciation de cette musique. Dans un pays où le téléchargement illégal atteint un niveau extrêmement élevé, l’industrie de la musique a donc du mal à se maintenir en ne misant que sur les paroles. Comment vivent les productions me dir
ez-vous ? Les productions fonctionnent tout simplement grâce aux concerts et aux apparitions publicitaires. Tout se joue sur le côté visuel du groupe. Quatre filles qui dansent peu, ne sont pas vraiment tendance dans leur tenue mais chantent magnifiquement bien feront un album, deux maximum avant de s’éteindre. Par contre, prenez quatre filles qui chantent pas forcément bien mais font des chorégraphies incroyables dans des tenues toujours plus extravagantes, et ce sera le carton assuré pour les prochains mois voire les prochaines années. L’une des plus belles preuves réside dans le fait que la plupart des concerts sont faits en playback, que ce soit pour le public ou la télévision (et ça ne choque pas).

Et ce mécanisme se remarque très rapidement, et pas besoin d’être coréen pour le comprendre. Allumez votre TV, votre radio, naviguez sur le net, jetez un œil aux publicités, lisez l’actualité, regardez les classements musicaux, etc. Dès qu’il s’agit de musique, c’est de la K-Pop. Dès qu’il s’agit d’une chanteuse, elle fait de la K-Pop. De fait, les groupes de jazz, les paroliers et autres groupes qui ne font pas de la pop sont pris pour de l’« underground » dans la péninsule. En même temps, en Corée, quand quelque chose marche, le gouvernement supporte. Du coup, la K-Pop, poussée par tout le pays (culture de l’unitarisme), devient un symbole à lui tout seul d’une Corée qui se cherche et qui veut exister autour de la planète. Le temps dira si la Corée a eu raison de miser sur la K-Pop pour se globaliser…


Qui est derrière tout ça ?
Demandez à une jeune fille, membre d’un girls-band, ce qu’elle pense de la condition des femmes ou de la question du sexe dans les groupes de K-Pop. Vous constaterez rapidement qu’aucune fille ne répondra à une telle question et que c’est la société de production qui prendra le relai. Il ne faudrait pas décevoir les fans, surtout les fans japonais, en montrant par exemple une plus grande maturité des jeunes coréennes face aux jeunes cha
nteuses nippones… Après tout, « une semaine au Japon ramène plus d’argent à un groupe de K-Pop que ce que le groupe est capable de générer en un an en Corée » rappelle Bernie Cho, le responsable de DFSB Kollective, un collectif qui promeut la musique K-Pop. Lorsqu’au début de l’éditorial était mentionné la « liberté » dans les points abordés par la FTC, c’est un fait : de nombreuses jeunes filles sont micro-gérées par leur société de production et n’ont pas accès à leur téléphone ou à Internet lorsqu’elles tournent.

En fin de compte, il n’est même pas évident que les jeunes filles se plaisent à porter des tenues provocatrices et à danser ainsi. Une enquête du ministère de l’égalité des sexes et de la famille le confirmait l’an dernier : 60% sont poussées à danser et s’habiller ainsi sans que leur choix ne soit pris en considération. Et les scandales d’abus sexuel sont bien loin des articles encensant les tournées asiatiques ou le récent concert en France. Les suicides de jeunes filles dans le milieu de la pop et du cinéma ne sont pourtant pas rares : Choi Jin-Sil, Lee Eun-Joo, U-Nee, Jung Da-Bin, Jang Ja-Yun pour ne citer qu’elles. Et à chaque fois, les médias mettent en avant des dépressions suite à des pressions financières, des difficultés à accepter la critique ou le besoin de succès, mais rarement des abus sexuels (le Japon ne se prive pas de dénoncer les abus, comme le manga montrant les jeunes filles de K-Pop coréenne prêtent à tout : Quoi de neuf en Corée du Sud ?). Et oui, cela compromettrait l’industrie de la K-Pop (poussée par le gouvernement) mais aussi et surtout l’image de la Corée qui commence tout juste à s’en découvrir une.


Après tout, d’un côté, les leaders d’opinions et autres businessmen y trouvent leur compte (financièrement et sexuellement), et de l’autre, les fans, qu’ils soient en Corée, en Asie ou en Occident, sont servis avec des nouveaux groupes et de nouvelles chorégraphies à tire-larigot… « Peu importe que le chat soit gris ou noir, pourvu qu’il attrape les souris » disait Deng Xiaoping.

Vous pourriez aussi aimer

12 avis

  1. Tout à fait éclairant et affligeant ! voilà peu que je suis ce blog et je suis ravi de voir un si bon papier; très éclairant.

    Je suis d'accord sur l'envergure et l'envers du décor d'un tel phénomène, qui totalement aberrant.
    Des conditions bien triste pour un si beau pays.

    Merci

    RépondreSupprimer
  2. On peut etre d'accord avec toi et aimer la Kpop :) Est ce contradictoire ? Je pense pas. Beaucoup de fans sont pas des debiles, ils savent ce qu'il se passe 'derriere', et ceci dans toutes les industries du divertissement (Bollywood, Hollywood), donc c'est pas une revelation ^^' Je dis pas que c'est normal, c'est choquant, mais c'est pas 'nouveau' quoi.

    Ensuite, tu sembles etonne que la Kpop 'ca marche', c'est vrai que c'est commercial et visuel, et pareil, les fans sont au courant XD
    Mais j'ai envie de dire 'c'est fun' ! Je m'amuse quand j'ecoute ce genre de musique ou quand je regarde des lives, parce OUI tu as raison, il y a des jolies vetements, une chore sympa, c'est catchy on retient vite l'air... et puis en meme temps, ca ne m'empeche pas d'ecouter et ba tiens, du Jazz par exemple (Winter Play <3) ou de la pop moins commerciale, ou du hip hop... et OUI, tu as raison, les paroles, on s'en fiche un peu, soit ca parle d'amour (Oh je t'aime mais tu ne m'aimes pas je vais mourrir, je deviens follllleee' ou 'it's party tonight put your hand up'. Je deplore ce genre de paroles, mais quand j'ai des envies de trucs plus artistiques, moins commerciaux, je sais ou aller !

    Et il y a cote 'Mignon' et 'innocent' qui plait (bon certains groupes non, mais il faut pas denier que pleiiins de groupes de filles marchent parce qu'elles sont mignonnes)

    Ensuite, la ou je suis moins d'accord c'est le play back. Ba oui ca arrive mais c'est pas tout le temps, je suis allee a des concerts de Kpop (en coree) et c'etait pas du playback (mes oreilles peuvent te confirmer parce que desfois c'etait pas ca~) et franchement tu l'entends le play back ~ Et ca me choque pas, vu comme les groupes travaillent comme des esclaves, surtout en promo, ou ils enchainent 5 ou 6 lives par semaine, + tele, radio etc qu'ils ne chantent pas tout le temps en live.

    Je deplore aussi que les groupes qui ont le plus de succes ne soient pas les plus talentueux. Mais certains vous diront, comme un coreen aujourd'hui meme, quand je disais que je n'aimais pas Kara car elles ne sont pas bonnes chanteuses : 'Mais ce sont des idols, pas des chanteuses c'est different'. Mes groupes preferes, a mon avis, sont talenteux niveau voix, parce que je sais pas, c'est important pour moi, et il y a vraiment plein d'idols qui ont beaucoup de talents pour le chant (Hyorin de Sistar!) Apres les idols sont 'multi taches' lol ils savent chanter, danser, jouer, etre presentateur donc ca depend du point de vue qu'on a en fait ~
    Apres je suis toujours decue, car j'aime certains groupes de 'Kpop' un peu moins connu, qui essayent de faire autre chose (les Vanilla lucy par exemple) mais qui ne reussisent pas car elles dansent pas ou sont trop differentes justement, c'est dommage !

    Mais faut pas etre pessimiste, il y a des chanteurs/chanteuses qui arrivent a etre dans le top sans faire de la 'Kpop' ou en tout cas, sont quand meme 'reconnu' dans l'industrie, je sais pas, 4men par exemple ! ou Hwayobi, Tasha, epik high ~~

    Voila Voila ~

    RépondreSupprimer
  3. Un bon article mais j'ai tiqué quand vous avez dit que les concerts étaient en playback... prenez les groupes les plus populaires, regardez des lives et voyez donc si c'est en play-back ! Certes il n'y a pas que de grandes voix mais il n'y a pas non plus de filles qui chantent comme des casseroles. Si la Kpop explose, c'est justement car en plus du visuel, on a toujours affaire à de la qualité. Parfois, des membres de groupes dansent mieux et chantent moins bien, idem pour les rappeurs. Dans un groupe, chacun a donc sa spécialité et c'est ce qui donne une diversité qu'on apprécie beaucoup (c'est pourquoi tous ne chantent pas comme Changmin ou Park Bom).

    Aussi, je trouve un peu hypocrite le fait de critiquer les tenues sexy des girlsband quand vous prenez plaisir à critiquer les tenues d'une actrice ou d'un groupe à chaque article... de plus, cela est juste dû à des modes : voyez les SES, elles étaient sexy à leur manière, leur ventre était souvent découvert (ce qui est plus sexy que chic ou masculin n'est-ce pas).

    En revanche, pour le fait qu'elles ne choisissent pas leurs tenues, je suis d'accord; mais de toutes manières tout le monde sait qu'une idol prend l'emprunte de son label, et c'est bien car ils la contrôlent. Mais c'est pareil pour les garçons; veulent-ils exhiber leur torse ainsi pour exciter les fangirls etc. ? C'est bien de penser au femmes mais je pense qu'on nous cache aussi beaucoup de choses à propos des hommes, il ne faut pas se leurrer...

    Bref, tout ça pour dire que je ne suis pas d'accord dans le sens où la Kpop est de la musique de qualité bien qu'étant aussi un énorme show business (ce qui est évident puisque dès qu'un art gagne de la popularité, il ne peut qu'être perverti par ça).

    RépondreSupprimer
  4. Excellent article ! J'apprécie la K-Pop à petite dose, pour délirer, et je dois dire que je trouve les chanteuses extrêmement charmantes. Et comme je disais à mes amis, ce n 'est pas forcément la chanson ou les paroles qui plaisent, c est un ensemble. Car sans les tenues sexy ou les chorégraphies suggestives.. le succès serait bien moindre, je suis le premier à le reconnaitre.
    J'apprecie le coté dévoilé dans cet article, j'en apprends plus sur ce qu'il peut se passer derrière la scène ! Maintenant, reste à voir si ce succès est fait pour durer ou bien si le phénomène va s'épuiser rapidemment..

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique article!

    RépondreSupprimer
  6. Point de vu interessant mais tres subjectif. Dans kpop il y a Pop. Allez voir les chanteuses pop aux etats unis. Sexy, tres sexy, porno chic comme on nous dit souvent. Alors bon..la kpop finalement ca va.

    Madonna...une superbe voie?! Cest la pop, c'est comme ca et depuis

    RépondreSupprimer
  7. Personnellement, j'en ai parfois marre de les voir absolument partout: télé, ciné, si je veux commander du poulet, ou une pizza, dans le métro, au supermarché, dans les bars avec toutes leurs pubs pour le soju, dans les coffee shops etc... Sans parler de la musique à tue-tête à tous les coins de rue.
    Mais bon, je crois que ça fait partie intégrante de la vie coréenne!
    Merci pour l'article.

    RépondreSupprimer
  8. Pareil qu'au dessus, c'est pas réservé a la Kpop tout ça, ils ont malheureusement de bon exemples aux USA. Quand au play-back, mes oreilles ne sont pas d'accord avec toi: ces groupes ne les utilisent pas assez (en même temps pas facile de chanter juste et live avec certaines de leurs chorégraphies)

    RépondreSupprimer
  9. Ces filles sont magnifiées, mais ce sont, pour certaines d'entre elles parfois, de très bonne performeuses (danseuses, chanteuses..), au-delà de la qualité douteuse indiscutable de la musique qu'elles doivent interpréter, quoique, on tombe sur des bonnes surprises, je trouve...Je pense à Chaolin (pour la musique, ce n'est pas du tout un girls band), ou encore le "nobody" de Wondergirls...

    RépondreSupprimer
  10. Amusant de voir à quel point aucune étude de votre part n'a été faite.

    Travaillant sur le sujet depuis 4-5ans. Je suis affligé de certains propos tenus.

    Depuis la pop coréenne est seulement une histoire de girl band ? la Kpop est né dans les années 90 et en particulier grâce à Seo Taiji and the Boys.

    C'est extrement reducteur de parler de pop coréenne en terme de "Girls Generation" ou autre groupes dont le seul but est de gagner de l'argent sans s'occuper d'aucune créativité artistique.

    RépondreSupprimer
  11. Amusant, vous ne parlez que de girlsband... et les boys band alors? Ne soyez pas si réducteur dans vos propos.

    RépondreSupprimer