Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (3/3)

31 août

Chaebols – Les chaebols coréens, ces grands conglomérats familiaux, sont surtout connus pour leur puissance industrielle, commerciale et financière. Pour ce qui est de la politique, c’est un peu la face cachée de l’iceberg. Mais un rapport du média Yonhap révèle que 35.1% des hommes présents dans les 114 familles membres des 11 plus grands conglomérats n’ont pas fait leur service militaire, une obligation pourtant en Corée du Sud. Un niveau 5.8 points de pourcentage supérieur aux exemptions normales dans le pays, précise l’administration du personnel militaire. Les exemptions sont de plus en plus nombreuses dans les chaebols, alors que les plus jeunes arrivent à la tête des groupes. Parmi les hommes nés dans les années trente et quarante appartenant aux familles de chaebols, 4 sur 13 n’ont pas fait leur service militaire (31%), 10 sur 27 nés dans les années 50 (37%), idem pour les années 60. Pour les jeunes gens nés dans les années 70, le ratio monte à 41.7% avec 15 sur 36 hommes. Lee Kun-Hee, président du groupe le plus puissant, Samsung, a fait son service militaire, à la différence de son fils Lee Jae-Yong à la tête du groupe et futur successeur, et de ses neveux Lee Jay-Hyun président du groupe CJ et Chung Yong-Jin, vice-président de Shinsegae. Même cas d’école pour Hyundai et LG. Chez SK, la famille connaît un ratio élevé d’exemption : le président Chey Tae-Won, le vice-président de SK E&S Chey Jae-Won et le vice-président de SK Chemical Chey Chang-Won.
Mode – Deux événements, deux starlettes et deux minirobes aux mêmes tonalités. Que ce soit Crystal (gauche), la chanteuse de 17 ans du groupe f(x), qui était présente au défilé Automne/Hiver 2011 organisé par le designer danois Pilgrim, ou Ki Eun-Sae (droite), la jeune actrice de 26 ans, qui était en promotion pour la mini-série de SBS « The Musical », toutes deux ont choisi de porter une minirobe beige, avec, pour séduire les photographes, la chanteuse qui opte pour la semi-transparence, et l’actrice qui joue le coup de la bretelle qui tombe…
Défense – Une cour locale de la juridiction de l’île de Jeju demandé aux villageois et activistes d’arrêter de bloquer la construction d’une base navale, du côté de la bourgade de Gangjeong. La cour permet ainsi à la police d’intervenir afin de mettre fin aux manifestations « illégales ». Dans le cas où le blocage continuerait, chaque manifestant devra payer une amende de 2 millions de wons au gouvernement ou à la Navy, a prévenu le juge. Cela faisait quatre ans que les villageois s’opposaient à ce projet de base navale et il sera difficile pour eux d’accepter cette décision de la cour locale. Le projet coûte 977 milliards de wons pour une base s’étalant sur 480 000 mètres carrés et doit voir le jour en 2014. 130 milliards de wons ont déjà été déboursés.
Scandale – Selon les données de l’agence nationale de la police sud-coréenne, parmi tous les cas de prostitution remarqués par la police, près d’une fois sur dix, cela concernait des mineurs. Sur les sept premiers mois de l’année, 1 184 adolescents âgés de 13 à 19 ans ont été appréhendé alors qu’ils vendaient leur corps, soit 9.7% des 12 212 cas repérés depuis le début de l’année.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis