Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/3)

16 août

Société – Selon une enquête de l’institut coréen des affaires sociales et de la santé menée auprès d’un panel de 1 000 personnes, les Coréens ne seraient pas très enjoués à l’idée de vivre au-delà de 90 ans. 43.3% des répondants assurent que vivre au-delà de 90 ans ou atteindre les 100 ans n’est pas vraiment un objectif auquel ils aspirent. 28.7% voient cela comme une bénédiction et 28% n’y prête aucune attention. Parmi les personnes ne souhaitant pas vivre si longtemps, 38.3% donnent pour raison une vie interminable dure à supporter, 30.6% citent des problèmes de pauvreté, de santé, d’aliénation ou de solitude, et 24.1% ne veulent pas devenir un poids pour leurs enfants. 59.3% préfèrent atteindre entre 80 et 89 ans et 20.9% préfèrent s’arrêter à la dizaine en-dessous. Seulement 8.2% des Coréens souhaitent vivre au-delà de 100 ans et 7.8% espèrent être nonagénaires.
Scandale – La Corée du Sud est plutôt bien vue de l’autre côté de la Mer Jaune. Mais une série de photos qui est en train de faire le tour des plus grands sites de médias de Chine pourrait bien changer la donne. Ces photos laissent apparaître des jeunes filles coréennes en train de vendre leurs corps à des hommes chinois en sous-vêtements. Pas moins de 37 filles seraient sur les photos dont certaines starlettes coréennes. Un des sites croit avoir reconnu une célèbre chanteuse coréenne mais ne donne que la première lettre de son nom (« S »). Selon Onbao.com, le doute plane sur l’origine des photos et la possibilité que des stars coréennes soient concernées.
Éducation – Les instituts promettant l’obtention du SAT (test d’aptitude permettant d’intégrer les universités américaines) ne sont pas tous homologués comme il le faudrait. Voilà le résultat d’une enquête menée par le ministère de l’éducation sur 28 académies privées dans le quartier de Gangnam, au Sud de Séoul. 60% d’entre eux (18) ne sont pas droits au regard de la loi, que cela concerne le recrutement ou le licenciement des professeurs qui doit être rendu public, les frais de scolarité pas clairs, les manipulations de comptes financiers, et le non-enregistrement en tant qu’Institut-SAT afin d’éviter de payer des taxes. Le ministère n’a cependant pas rendu public la liste des instituts concernés. Selon l’enquête, 40% des centres ne seraient pas capables de fournir des informations sur les instructeurs (expérience passée, éducation, etc.). Certaines académies feraient payer leurs cours entre 42 et 48 000 wons, soit six fois plus que la norme.
Chaebols – Les conglomérats coréens ont déjà bien souffert de la crise financière qui touche actuellement la planète. Selon le site qui leur est consacré, chaebul.com, les 10 plus grands groupes familiaux sud-coréens auraient perdu la coquette somme de 123 000 milliards de wons (114.1 milliards de dollars) lors des récents événements financiers (mauvaise notation américaine, crise européenne). La capitalisation boursière combinée des 92 filiales recensées aurait fondu de 17.6% sur les 10 premiers jours du mois d’août. Parallèlement, le KOSPI a plongé de 17% le 5 août. Samsung Group a pris le plus cher avec une perte de 44 200 milliards de wons, ses filiales ayant perdu 17.4% à la bourse. Le groupe Hyundai Motor et ses 10 filiales suivent avec une perte de 25 900 milliards de wons, puis LG Group et ses 11 filiales avec 17 500 milliards, SK Group et ses 16 filiales avec 12 700 milliards. Viennent ensuite Hyundai Heavy Industries, Lotte Group, Hanwha Group, GS Group, Doosan Group et Hanjin Group.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis