Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Pour l’écologie, la Corée change les règles du Baseball

18 février

Sports – La Corée du Sud prend vraiment la question de la protection de l’environnement très au sérieux. Le sport national serait sur le point de changer ses règles pour devenir davantage « eco-friendly ». Êtes-vous à même d’imaginer la Fédération française de football proposer un changement de règle pour la Ligue 1, du type « un coup franc devra se jouer en 10 secondes » ? C’est pourtant bien ce qu’à l’intention de faire l’organisation coréenne de baseball (KBO). Lors d’une conférence de presse, les haut-responsables du baseball coréen ont annoncé la mise en place dès cette année de « nouvelles règles pour accélérer le jeu » afin de supporter le plan de « Croissance Verte » lancé par le gouvernement pour rendre plus écologique les industries du pays. La KBO a signé un accord avec l’organisation gouvernementale de la gestion des énergies en Corée (KEMC) pour le développement de sports « eco-friendly ». Désormais, afin d’accélérer les matchs de baseball qui duraient jusqu’à maintenant en moyenne 3 heures, les règles vont booster le jeu : le lanceur n’aura que 12 secondes pour lancer sa balle une fois que le batteur est en place, sinon la règle imposera que cela soit considéré comme une « ball » à l’inverse du « strike ». Du côté de l’attaque, le batteur sera encouragé à se rendre plus rapidement sur le marbre (plaque où le joueur frappe la balle) et du côté de l’organisation, les voitures bullpen seront remplacées par des véhicules électriques. De la même manière, la pause de la cinquième manche, qui permet aux joueurs de reposer leur bras et de s’étirer et aux spectateurs d’aller se dégourdir un peu les jambes, sera désormais abolie et remplacée par trois petites pauses aux troisième, cinquième et septième manches. En termes d’éco-énergies, quatre terrains de la péninsule seront équipés de panneaux solaires et les lumières des stades seront remplacées par des LED auto-suffisante. Il faut tout de même préciser qu’en faisant jouer les matchs le soir en 2009, la consommation fut excessive dans les stades de Corée. Le stade olympique de Jamsil à Séoul par exemple à consommer lors d’une soirée 3 000 kilowatts, soit six fois plus que la consommation mensuelle d’un foyer coréen. Le Japon a déjà lancé de telles mesures depuis 2008, gagnant 12 minutes en moyenne sur les matchs.
Arosmik, le 19 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis