Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les 5 étoiles coréens pas vraiment « réglo »

08 février

Emploi – En Corée du Sud, les hôtels n’en profiteraient-ils pas un peu ? A en croire la fréquence soutenue du renouvellement des personnels, on pourrait se poser des questions. Les femmes de chambres vivraient de plus en plus de manière instable. Les hôtels cherchent en effet à les embaucher sur des contrats non-réguliers afin de pouvoir les licencier plus facilement et ajuster leur bénéfice. L’hôtel Renaissance (chaîne Marriott) et les hôtels Grand Intercontinental connaissent des litiges juridiques depuis des années, ce que l’hôtel Lotte du centre ville et le Grand Hilton ont su éviter en résolvant les problèmes dès le départ. Vendredi dernier, une femme de chambre a obtenu sa réintégration dans l’hôtel Renaissance, ainsi que sept autres personnes, après avoir gagné son procès. Cela faisait 6 ans que le procès avait débuté. La voici désormais réintégrée à temps plein dans l’hôtel, mais à quel prix ! Elle qui avait débuté en plein-temps en 1988 avec la création de l’hôtel, avait vu son statut changé en 2001, date à laquelle les dirigeants du Renaissance ont fait appel à une agence extérieure pour la gestion des employés. Conséquences : un tiers du salaire en moins et les prestations sociales supprimées. Et lorsque les femmes de chambres ont décidé de porter plainte, l’hôtel les a directement renvoyées vers l’agence, responsable de leur licenciement selon eux. La Cour centrale de Séoul déclara en janvier 2007 qu’une compensation comprise entre 1.28 et 55 millions de wons devaient être payée par l’hôtel, déclaré comme propriétaire de l’agence. L’hôtel ayant à nouveau fait appel de cette décision, les femmes ont donc du une nouvelle fois porter plainte. Si l’histoire de ce procès se termine aujourd’hui sur une bonne note (1.13 millions de wons sera versé aux femmes jusqu’à ce qu’elles soient réembauchées), il faut préciser que ce n’est pas le premier cas. Selon la confédération coréenne des syndicats du commerce, ces disputes existent fréquemment depuis les années 2000, tant dans l’hôtellerie que chez les constructeurs automobiles, ces-derniers procédant de manière plus discrète.
Arosmik, le 08 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis