Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Parents protecteurs, les Coréennes en profitent

01 février

Tendances - Qui a dit que les femmes mariées Coréennes restaient dépendantes de leur maman ? La tendance est pourtant celle-ci, et elles ne choquent pas grand monde dans ce pays où les relations parents-enfants sont étroites. Pour les vendeurs des grands magasins, il n’a pas été difficile de leur donner un surnom : « les consommatrices kangourou ». Comme le petit du Kangourou qui se laisse transporter dans la poche maternelle, les Coréennes n’ont pas honte de laisser leur mère ouvrir leur portefeuille pour leur acheter tout un tas de vêtements dans les plus grands magasins de la capitale. Les parents n’y sont pas pour rien. Une femme qualifiée de « consommatrice kangourou » a certainement eu des « parents kangourou », terme labellisant les parents qui surprotègent leurs enfants jusqu’à l’âge adulte. Les plus grands magasins le confirment. La plus grande partie de la clientèle est composée du duo mère-fille. Et les mères poussant les filles à acheter tout ce qu’elles veulent, on peut avoir du mal à croire que la tendance change rapidement. Vitesse, sélection, dépense sont les caractéristiques de ces nouvelles consommatrices. A l’inverse des consommatrices « amies », celles-ci font des choix beaucoup plus rapidement. La mère ayant la plupart du temps toujours raison et n’hésitant pas à critiquer ouvertement leurs filles quant aux choix des styles et des couleurs, les sélections des filles en termes de vêtements sont vite faits. La tendance est claire, et GMarket, grand magasin en ligne, dévoile une enquête consternante : 47% des femmes mariées sur un panel de 1 594 personnes avouent être des consommatrices kangourou. Les magasins s’adaptent. Certains n’hésitent plus à proposer dans un même endroit des vêtements pour les jeunes femmes mariées et les femmes quinquagénaires.
[le 01 février 2010 en Corée du Sud]

Vous pourriez aussi aimer

0 avis