Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

SK Telecom ne veut pas du VoIP

25 février

Télécom – La VoIP n’est pas du goût du premier opérateur de télécommunication du pays. SK Telecom l’a encore bien souligné par la voix de son senior vice-président Lee Soon-Kun : « le système de VoIP sur mobile détruirait complètement notre moyen de faire des profits aujourd’hui ». Donc pas question pour les abonnés SKT d’utiliser la téléphonie par Internet sur leur smart-phone, comme Skype par exemple. Et par conséquent, pas question de suivre le mouvement des opérateurs que sont AT&T et Verizon qui se plongent dans ce nouveau marché. Actuellement, seuls les abonnés de tarifs d’appel fixes et de données peuvent accéder aux services de téléphonie par VoIP. Cela revient à 60 dollars par mois pour les abonnés au minimum. Cette information, annoncée lors d’une conférence de presse, est venue appuyer le système de tarification du groupe qui fait face, comme les autres opérateurs, aux critiques du gouvernement et de la population sur la tarification sur téléphone mobile. SK Telecom a d’ailleurs choisi de lancer la tarification à la seconde dès le 1er mars. Cela changera de l’ancien système qui se basait sur des tranches de 10 secondes. Car aujourd’hui, lorsque vous effectuez un appel, vous payez dix secondes même si la connexion n’a pas encore eu lieu avec votre interlocuteur. Pour les consommateurs, une bonne nouvelle. D’après la planification de l’opérateur, les abonnés devraient économiser de manière combinée un total de 201 milliards de wons (1.8 millions de dollars) par an. De manière individuelle, la moyenne serait de 700 à 800 wons d’économie par abonné. Ce schéma inclura tous les types d’appels (vocal, vidéo), excepté les appels internationaux qui connaissent encore des tarifs extrêmement élevés. De cette manière, SK Telecom prend de l’avance sur ces rivaux KT et LG Telecom. Les associations de consommateurs ont fait part de leur colère à ces deux autres opérateurs hier afin d’activer leur démarche de modification des tarifications. KT ne semble pas vouloir appliquer un tel schéma, visant plutôt la réduction des frais pour les services d’Internet mobile. LG Telecom de son côté va étudier ce nouveau système.
Arosmik, le 25 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis