Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Séoul finance les sports inconnus des Coréens

23 février

Sports – Le gouvernement a fait part de sa volonté de développer les sports peu réputés en Corée du Sud mais connus dans le monde entier. Avec l’argent du contribuable, 15 sports méconnus du public coréen vont être mis sur le devant de la scène : patin à glace, hockey sur glace, boxe, judo, lutte, escrime, tir, gymnastique, cyclisme, haltérophilie et les sports nautiques comme le canoë. Certes, certains sports font déjà la Une des médias, que ce soit le patin à glace (Kim Yu-Na et Lee Jung-Su étant les stars du moment) ou l’haltérophilie avec l’athlète féminine Jang Mi-Ran. Mais d’autres méritent d’être développé dans la péninsule. Le fonds investi par le Ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme tournera autour de 2.06 milliards de wons (1.8 millions de dollars). Un tel financement est une première pour le ministère. Jusqu’à aujourd’hui, seules les petites organisations locales s’efforçaient de faire la promotion de tels sports dont les athlètes peuvent parfois se compter sur les doigts d’une main. Les Jeux Olympiques de Vancouver auront au moins eu un effet positif sur la politique sportive sud-coréenne. Il est vrai qu’à part le patin à glace, les Coréens ont toujours eu du mal à se montrer conquérant dans une autre discipline. Le gouvernement s’engage ainsi a supporter ces sports tous les quatre ans afin de décrocher dans le futur des médailles dans de nouvelles disciplines. La victoire de deux jeunes méconnus du public en short-track (Mo Tae-Beom et Lee Sang-Hwa) ne serait pas étrangère à tout cela. Le ministère, même s’il est conscient que la somme de son fonds n’est pas très élevée, souhaite voir les plus jeunes (adolescents) en profiter. Car c’est eux qui seront l’avenir de la Corée du Sud lors des Jeux Olympiques. Les trois quarts du fonds seront consacrés à l’achat d’équipement et aux coûts d’entrainements pour les équipes nationales juniors. Pour le ministère, le focus sur les 7-14 ans à travers le « Dream Program » et sur les plus de 19 ans qui représentent le pays aux Jeux met sur la touche la tranche 14-18 ans. Et c’est bien eux qui seront désormais poussés à se surpasser dans ces sports si méconnus.
Arosmik, le 23 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis