Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

La Corée du Sud accroît son aide internationale

22 février

International – D’un pays extrêmement pauvre il y a cinquante ans, la Corée du Sud est devenue une économie riche. Alors qu’elle réclamait l’aide internationale dans les années 50-60, la péninsule Sud-coréenne vient désormais au secours des pays pauvres. Une belle image. En 2009, ce n’est pas moins de 354 milliards de wons (305 millions de dollars) qui sont sortis des caisses de l’Etat pour aider les pays dans le besoin. Mais pour 2010, le gouvernement prévoit déjà une hausse de 18.5% (+65.5 milliards de wons) de ce montant avec près de 419.5 milliards de wons (362 millions de dollars) à disposition. En charge du programme : l’agence coréenne de coopération internationale (KOICA). Sur les 56 pays éligibles à une demande d’aide internationale, Séoul a d’ores et déjà donné la priorité à 27 d’entre eux. Pour la capitale coréenne, la préférence va donc aux pays qui auront le plus besoin d’assistance. La moitié du fonds mis en place ira en priorité aux pays sous-développés ou sans-revenus, comme la Tanzanie, le Niger et l’Ethiopie. L’OCDE, par l’intermédiaire de son comité d’assistance au développement, recommande certains pays. L’arrivée de Séoul dans ce « club fermé » des nations les plus riches aidant les plus pauvres est récente. La Corée est devenue depuis le mois de novembre un des plus gros donneurs en intégrant cette communauté. Le fonds d’aide au développement de la paix dans les régions sensibles comme le Pakistan, l’Iraq, l’Afghanistan et la Palestine sera doublé. L’Afghanistan sera la priorité avec une aide multipliée par quatre comparée à l’an dernier. Il faut dire que depuis le début de la guerre, la Corée ne cesse d’envoyer des troupes et de lancer des programmes de reconstruction pour rétablir la paix et la sérénité dans ce pays, ce qui ne plait pas forcément aux citoyens coréens par ailleurs (souvenez-vous des manifestations à Séoul lors de la venue de Barack Obama l’an dernier). Des travailleurs devraient bientôt repartir là-bas accompagnés de 300 soldats. Enfin, la Corée fera appel à ses souvenirs en envoyant de l’aide aux pays qui sont intervenus à ses côtés lors de la guerre de Corée (1950-1953) comme les Philippines. L’aide pour ces pays passera de 9.4 à 15 milliards de wons. La Colombie verra son aide également s’accroître, passant de 1.2 à 7 milliards de wons. L’aide passera en priorité par l’offre de produits de premières nécessité et le développement économique des pays (reconstruction, infrastructures, etc.).
Arosmik, le 22 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis