Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Rififi au pays des « bolinos »

18 février

Industrie – Un problème de Ramyeon, c’est un problème national. Il n’existe pas un foyer en Corée n’ayant pas aujourd’hui un de ces sachets de pâtes instantanées pimentées. Ce que nous connaissons plutôt sous le nom de « Bolino », c’est le plat que l’on pourrait considérer comme plat national tant il est répandu. Mais voila. Le groupe Lotte aurait voulu jouer au plus malin pour proposer des pâtes de qualité à un prix bas. Et le souci s’appelle MSG : Monosodium Glutamate. Un produit très mal perçu par l’opinion publique en Corée du Sud. Les chaînes de grande distribution Lotte sont dans la tourmente, alors que ces Ramyeons produites par Korea Yakult sont sorties il y a à peine un mois et ce sont vendues comme des petits pains. Un débat existe depuis des années sur l’utilisation du MSG. Utilisé pour développer le goût des aliments, ce produit fait rugir de nombreux experts à travers le monde qui estiment que des risques existent comme des complications asthmatiques chez certains consommateurs. Les deux géants des Ramyeons que sont Samyang et Nongshim ont déjà mis à la porte cet ingrédient. Lotte de son côté minimise le problème. « Si cela vous pose problème, il va également falloir regarder beaucoup d’autres produits comme le jambon et les saucisses qui contiennent également du MSG » se défend le porte-parole du groupe. En gros, pourquoi faire bien quand tout le monde fait mal. Un discours assez ahurissant. « Nous avons reçu l’approbation de la Korea Food & Drug Administration ce qui signifie que le produit est sans danger » rappelle Lotte. Les associations quant à elles haussent le ton : « Pourquoi un grand groupe comme le Lotte ressort le MSG alors qu’il fait débat et que les autres groupes essayent en vain de le retirer définitivement des produits ?! ». Sur les 15 premiers jours de l’année, les Ramyeons Lotte représentaient les deuxièmes meilleures ventes de nouilles instantanées de Lotte Mart derrière le leader Nongshim.
Arosmik, le 18 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis