Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Téléchargez vos films sur Daum et Naver

26 février

Internet – Les deux géants de la recherche Internet en Corée du Sud passent à la vitesse supérieure. Naver, opéré par NHN et leader de l’Internet coréen (bien loin devant les « petits » Google ou autre Yahoo), et Daum viennent de lancer leur premier service de téléchargements de films en ligne. Naver a de son côté signé un contrat avec MBaro, joint venture entre CJ Entertainment et la filiale de NHN, NHN Business Platform, qui est le premier opérateur de téléchargements de films en Corée. MBaro est sur le marché depuis à peine un mois et propose déjà pas moins de 500 films en résolution HD, dont des films distribués par CJ Entertainment et Showbox, deux des plus grands distributeurs de films coréens. Une nouvelle solution donc pour les cinéphiles de voir les dernières productions d’un simple clic que la toile. Les services sont aux mêmes tarifs que ceux proposés par l’IPTV (télévision par Internet) aujourd’hui : 3 500 wons (3 dollars) pour les films pas encore sortis en DVD et 1 000 wons pour les plus anciens. MBaro prévoit d’ores et déjà d’adapter la distribution des films sur les équipements mobiles, à commencer par l’iPhone. De nombreuses discussions se tiennent actuellement avec des acteurs stratégiques tels SK Telecom, GOM TV et Bugs pour tout ce qui concerne les services de télechargements. Naver est donc monté au créneau très rapidement après l’annonce la veille du lancement de ce service par Daum qui a validé son système bêta lancé en juin 2009. Daum a travaillé avec des partenaires locaux et planche sur des alliances avec l’étranger : Paramount, Walt Disney et Warner Bros seraient sur les rangs. Depuis quelques années, le piratage diminue avec, d’après le centre de protection des droits d’auteurs, un marché qui est passé à 965.9 milliards de wons (831.2 millions de dollars) en 2008 pour ce qui est de l’hors-ligne et du en ligne. Loin des 4.4 trillions de wons de 2006. Le marché des copies piratées s’est également effondré passant de 571 milliards de wons en 2007 à 300 milliards de wons l’année suivante.
Arosmik, le 26 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis