Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

De moins en moins de bébés en Corée du Sud

25 février

Société – La crise financière internationale et la dégradation du marché de l’emploi auront eu raison du nombre de naissances en 2009. Le nombre de bébés à avoir vu le jour l’an dernier fut le plus bas de ces quatre dernières années. Les finances des couples sont la principale raison : moins de mariages, moins d’enfants. La Corée, qui est le pays qui vieillit le plus vite dans le monde, présente également des coûts extrêmement élevés pour tout ce qui concerne l’éducation des enfants. En termes de chiffres, la Corée du Sud n’aura enregistré que 445 000 naissances l’année dernière, soit une baisse de 21 000 naissances par rapport à 2008 (-4.4%), une deuxième chute consécutive. Le nombre est au plus bas avec le précédent record de 435 000 bébés en 2005. En 2006 et 2007, les chiffres étaient à la hausse avec respectivement +3 et +10%. 2006 a vu de nombreux mariages avoir lieu et 2007 était l’année du porc, une année propice aux naissances dans le calendrier lunaire. Le taux brut de natalité, qui indique le nombre d’enfants pour 1000 personnes, était à 9 enfants l’année dernière contre 9.4 en 2008. Le taux de natalité a donc encore chuté passant de 1.19 à 1.15. La Corée se rapproche dangereusement du taux de 1.08 de 2005. Le bureau des statistiques constate que les femmes se marient de plus en plus tard et donnent naissance également à des âges plus avancés. En moyenne, les femmes donnant naissance à un bébé avaient 31 ans en 2009, au-dessus des 30.8 de 2008. Leur premier enfant arrivait en moyenne à l’âge de 29.84 ans et le deuxième à l’âge de 31.79 ans. Au niveau des lieux de naissance, la mégalopole reste en tête avec 51.2% des naissances sur Séoul-Incheon-Gyeonggi.
Arosmik, le 25 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis