Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Fécondité en baisse, les étudiants se font déjà rares

08 février

Éducation – C’est une première depuis 13 ans. Mais avec un taux de natalité proche du néant (1.19 enfants par femme en 2008, le plus bas de l’OCDE), il semblait inéluctable de voir la ville de Séoul confronter à un problème d’effectifs dans les écoles. Vue la baisse des effectifs, le bureau de l’éducation de la capitale Sud-coréenne a décidé qu’aucun nouveau lycée ne serait construit dans la ville en 2014. Seulement 10 projets auraient été acceptés d’ici 2013. Selon les responsables du bureau, la ville n’aura aucun besoin de nouveaux établissements en 2014. La ville regorge de lycées avec trois nouveaux établissements construits par an en moyenne depuis 2001 pour un total de 308 lycées dans Séoul. D’après les statistiques, le nombre d’élèves devrait passer de 359 000 cette année à 318 000 en 2014. 119 000 devrait accéder au lycée cette année, le chiffre se rapprochant dangereusement des 100 000 pour 2014. L’objectif du gouvernement métropolitain de Séoul sera désormais de relocaliser les lycées et non d’en créer de nouveaux. La capitale redéveloppant de nouvelles zones, les écoles pourraient se déplacer et être réaménagées. Une loi à ce sujet devrait prochainement être proposée par le ministère de l’éducation, mais les responsables des lycées sont plutôt contre. Les sociétés et les particuliers sont à ce sujet réticents au rachat de terrains scolaires, cela allant à l’encontre de la loi aujourd’hui. Les écoles primaires étant déjà sur la voie de la décroissance, les lycées ne pourront que suivre ce chemin. La Corée du Sud a perdu 197 812 écoles entre avril 2008 et avril 2009, pour un total actuel de 3 474 395 écoles dans le pays. La statistique n’a jamais été aussi basse depuis sa création en 1962.
Arosmik, le 08 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis