Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Législation inadaptée pour les jeux sur mobiles

18 février

Télécom – La réglementation sur les jeux vidéo en Corée du Sud n’est pas simple. Tout contenu de type jeu doit être approuvé par l’Etat avant de pouvoir être commercialiser dans la péninsule. Un véritable paradoxe lorsque l’on voit à quelle vitesse le marché des smartphones s’envole au Pays du Matin Calme : les ventes ont plus que triplé en à peine trois mois, dynamisées par l’arrivée de l’iPhone d’Apple fin novembre dernier. L’explosion ne fait que commencer, les modèles de smartphones se décuplant au fil des semaines dans ce pays dirigé par les deux géants de l’électronique et de la téléphonie mobile, Samsung Electronics et LG Electronics. Et aujourd’hui, ce sont bien les fabricants, les utilisateurs et les développeurs qui doivent faire face à la censure gouvernementale sur les jeux vidéos. Et le secteur du jeu est plus qu’important pour les producteurs à en croire les résultats d’Apple : plus de 50% de ses revenus vient des jeux téléchargés sur l’App Store, sa plateforme de distribution d’applications pour l’iPhone et l’iPod Touch. Les développeurs coréens aussi sont fatigués par cette législation inadaptée au contexte du marché. Les plus grands développeurs coréens n’arrêtent pas de vendre leur application autour de la planète comme Com2us et son « Homerun Battle 3D » (Baseball). Mais ils ont énormément de mal à les distribuer dans leur propre pays. Récemment, le ministère de la culture, des sports et du tourisme ainsi que le Conseil d’évaluation des jeux sont même jusqu’à aller demander à l’opérateur de télécommunication KT et à Apple de retirer de la plateforme App Store coréenne les programmes de jeux. Le même sermon devrait être fait à la plateforme Google Androïd qui fait ses premiers pas sur le marché Sud-coréen avec le Motoroï en attendant les modèles locaux. Pour déjouer le système, les propriétaires de smartphones passent par leur compte App Store à Hong Kong ou aux USA pour télécharger des jeux. La balle est dans le camp de la justice qui met du temps à se pencher sur une révision nécessaire d’une loi bientôt obsolète.
Voici une petite vidéo de la jeunesse coréenne folle de jeux vidéo (Wii) :

Arosmik, le 19 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis