Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

« Les beuveries étudiantes doivent s’arrêter »

18 février

Santé – L’active ministre de la santé, du bien-être et des affaires familiales hausse le ton. Elle demande aux responsables des bureaux étudiants des universités de Corée du Sud d’arrêter d’encourager les nouveaux étudiants à boire de manière exagérée lors des premières réunions d’intégration. Après de nombreux accidents ayant causé des blessures graves voire la mort dans certains cas, Jeon Jae-Hee (à gauche) veut mettre fin à tout cela et aider à la promotion de soirées d’intégrations sans-alcools. « Alors que les familles sont heureuses de savoir leur enfant intégrer enfin une université, elles sont frappées par un événement tragique » a-t-elle indiqué dans une lettre à destination des bureaux d’élèves. Depuis des années, ces soirées sont connues pour porter une culture de l’alcoolisme extrême entraînant souvent des exercices dangereux comme plonger dans des eaux glacées ou sautées par-dessus les voies de chemin de fer lorsqu’un train se présente. L’an dernier, les jeunes étaient poussés à adhérer de manière commune à un vœu de sobriété lors des retrouvailles de début d’année scolaire. Mais la ministre ne s’arrête pas là. Elle aurait également contacté les brasseurs pour les pousser à ne pas mettre à disposition des étudiants de manière gratuite des stands d’alcools. Première ministre à oser prendre la parole sur ce sujet, Jeon Jae-Hee est très active dans son ministère. Rappelez-vous le décret récent poussant les employés du ministère à rentrer chez eux avant 19h le troisième mercredi de chaque mois pour retrouver leur famille et implicitement relancer la fécondité, dont le taux est extrêmement bas en Corée et surtout dans l’administration publique (sur la photo ci-contre, les humiliations subies par les jeunes diplômés, du même standard que les jeunes entrant à l'université).
Arosmik, le 18 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis