Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Ça chauffe dans les tribunaux coréens

10 février

Justice – Qui a dit que la Corée était le Pays du Matin Calme ? En tout cas, ce ne devait pas être un homme de droit. D’après une récente étude menée par la Cour administrative de Séoul, il semblerait que les plaideurs soient tout à fait mécontents de l’ambiance générale régnant dans les tribunaux ainsi que des mimiques faciales des juges lors d’une plaidoirie. Cette enquête avait pour but de cibler les problèmes repérés dans les Cours du Pays, demandant aux personnes de rapporter leur vision quant aux mimiques des juges, aux tons empruntés par les uns et les autres, aux gestes et à l’ambiance générale. Il semblerait donc que les Coréens soient de plus en plus choqués par la tenue des plaidoiries. La Commission nationale pour les droits de l’homme a par exemple reçu pas moins de 20 plaintes entre juillet 2008 et décembre 2009 concernant l’attitude inadaptée des juges. Un homme de 39 ans a même insulté un homme de 69 ans en avril dernier suite à son comportement en audience. Certains, dont des personnes membres du jury donc pas concernées directement, dénoncent l’humiliation exercée par le juge qui demande de se lever et de se rassoir sans cesse. La Commission pour les droits de l’homme exerce pour l’instant une légère pression sur les juges suite à l’accumulation des plaintes, cinq cas supplémentaires ayant été recensés depuis la publication de cette enquête. Les avocats font également parties des plaignants, demandant aux juges de se comporter avec davantage de bonnes manières. Les juges sont en ligne de mire. L’association coréenne du Barreau a ainsi demandé à ce que les plaidoiries soient enregistrées et disponibles au grand public. Le confucianisme y serait probablement pour quelque chose. Les juges étant la plupart du temps des hommes, âgés, cherchant à se faire respecter, les avocats ne peuvent avoir le dernier mot face à ce type de personnes comme le veut la tradition confucéenne du respect de la hiérarchie, dans l’entreprise comme dans la société.
Arosmik, le 11 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis