Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Plus d’impôts pour les étrangers en Corée

22 février

Finance – Oui, la Corée du Sud est un pays qui se veut global. Oui, La Corée du Sud souhaite attirer de plus en plus d’étrangers. Oui, la Corée du Sud sera hôte du G-20 en novembre prochain, une occasion unique de briller aux yeux du monde. Mais pourquoi la Corée du Sud souhaite-t-elle arrêter d’avantager les travailleurs étrangers en termes d’imposition ? Depuis 2004, les étrangers touchant moins de 100 millions de wons par an (86 133 dollars) voyaient la vie en rose. Le gouvernement leur donnait le choix entre ne pas payer d’impôts sur 30% de leur revenu annuel ou bien de payer des impôts que sur 15% de leur revenu annuel (y compris le revenu non-imposable). Bref, les étrangers payaient moins d’impôts que les Coréens à revenu égal. La règle de base veut qu’un employé touchant moins de 100 millions soit plus avantagé lorsqu’il est exempté de 30 % d’impôts sur le revenu. Un exemple : une personne touchant 50 millions par an paie 1.58 millions de wons de taxes sur la base d’une exemption de 30%, loin des 7.5 millions de wons sur la base des 15%. Mais il en sera désormais autrement. Les 30% d’exemption, n’y pensez plus. Le service national des taxes annonce la couleur. Les personnes touchant moins de 100 millions de wons paieront plus de taxes à partir de cette année. Pour le gouvernement, cet avantage fiscal arrive à son terme, comme cela était prévu. Cela correspond également à son intention d’élargir l’assiette fiscale pour réagir au déficit budgétaire causé par la politique d’expansion de l’an dernier. Pour le ministère des finances, les avantages fiscaux pour les étrangers ont fait leur temps. Créer à l’époque pour attirer les talents étrangers, ils ne sont désormais plus utiles, le nombre d’étrangers se démultipliant à vue d'œil au fil des mois (des semaines ?). Pour la règle des 15%, elle devrait expirer en 2012. Le ministère indique parallèlement que la colère des Coréens, ne comprenant pas pourquoi les étrangers avaient de tels avantages fiscaux, avait été prise en considération dans leur choix. Si nécessaire, les 15% pourraient expirer un peu après 2012. Quelle réaction auront les étrangers ? Affaire à suivre…
Arosmik, le 22 février 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis