Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Corée du Sud : entente illégale entre le luxe et les grands magasins

12 octobre

Distribution – Les grandes marques de luxe auraient-elles conclu des accords avec les grands magasins sud-coréens afin de bénéficier d’espaces et de commissions inférieurs à celle du marché ? La commission pour le commerce équitable a décidé de lancer sur le terrain une poignée d’enquêteurs. Ceux-ci se sont rendus chez Chanel, Gucci, Louis Vuitton, Cartier, Amore Pacific, Cheil Industries, LG Fashion et MCM afin de mettre la main sur tous les documents liant les marques aux grands magasins. Le but est de mettre à plat les relations entre le luxe et les trois grandes chaînes de magasins du pays, Lotte, Shinsegae et Hyundai, et voir si des avantages ont été donnés en comparaison aux contrats liant les plus petites marques présentes en Department Stores.

La commission qui a lancé l’investigation surprise hier rappelle que chaque vendeur doit reverser une partie des revenus contractés au magasin, une commission qui leur permet de bénéficier d’un espace spécifique et de promotion marketing dans les établissements. Certaines sources auraient prévenu la commission que les grands magasins demandaient des commissions excessivement élevées aux petits vendeurs alors que les marques de luxe bénéficiaient de commissions plutôt basses et d’avantages leur permettant de se mettre mieux en avant.

Les experts parlent d’une commission de 30 à 40% pour les plus petits et de seulement 10% pour l’industrie du luxe. La commission a pour but d’éclaircir un tel dossier qui va à l’encontre de la politique du gouvernement en faveur d’un « commerce équitable » avec une « croissance partagée » entre les petites et grandes entreprises. Les grands magasins ont déjà réduit les taxes de 7% sur les petits commerçants le mois dernier, après que le gouvernement ait mis une certaine pression. Mais il semblerait que cela n’ait pas suffit…

Vous pourriez aussi aimer

0 avis