Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Kakao Talk sera-t-il le nouveau Facebook coréen ?

11 octobre

Télécom – Si vous utilisez un smartphone et que vous êtes en Corée, vous ne pouvez pas ne pas connaître l’application Kakao Talk, première application en Corée du Sud qui permet de discuter avec ses contacts qui détiennent eux aussi un smartphone. Cette jeune firme qui s’est développée à une vitesse impressionnante et domine aujourd’hui le monde des applications de messagerie instantanée sur les équipements mobiles a décidé de faire un nouveau pas en avant. Alors que nombreux s’attendaient à voir prochainement arriver la VOip, afin d’offrir un service d’appel gratuit par des connexions WiFi, Kakao Talk semble plutôt s’orienter vers le social.

La société a annoncé hier avoir signé un accord avec la première agence de divertissements SM Entertainment afin de diffuser les informations sur les derniers groupes de K-Pop via
le logiciel installé sur les près de 20 millions de smartphones en Corée. Bref, Kakao Talk fait un pas de plus dans le monde des réseaux sociaux, mais se distingue par son côté « seulement sur plateforme mobile ». En venant marcher doucement sur les platebandes de Facebook, Kakao Talk, également dénommé « KaTa » (prononcé « KaTo » en anglais), s’ouvre une nouvelle fenêtre sur l’aire du business mobile.

Car Kakao Talk n’en est pas à son premier coup dans les réseaux sociaux : il y a quelques semaines, le groupe signait un autre accord avec Wemade Entertainment, du divertissement non pas musical mais axé sur le jeu, Wemade développant des jeux pour PC. Lee Je-Beom, président de Kakao Talk, l’annonce haut et fort : « L’association avec SM Entertainment est un premier pas pour Kakao Talk dans son évolution vers une plateforme mobile globale ». De nouvelles applications seront disponibles rapidement pour les 25 millions d’utilisateurs de l’application et les partenariats vont se multiplier.

A l’heure actuelle, le partenariat entre Kakao et SM est en cours de finalisation, aucune information n’ayant fuité quant au moyen d’accès au service (payant ou gratuit) et au contenu (streaming ou téléchargement). Une conférence de presse en dira davantage demain. Les experts estiment que la plus grande difficulté aujourd’hui pour Kakao Talk est le groupe Apple du feu Steve Jobs malgré le fait que l’application soit disponible sur l’iOS.
La firme américaine possède un iOS qui interdit les transactions externes à sa propre infrastructure.

« Nous discutons avec eux et espérons qu’ils trouveront un moyen de travailler avec nous » annonce Park Yong-Hu, en charge des Relations Publiques. Fin août Kakao Talk recevait 26 milliards de wons de fonds d’investissement de la part de Wemade, Maverick Capital, VC firm DCM, Korea Investment Partners et le japonais Cyberagent.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis