Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

ALE UE - Corée du Sud : quels résultats après 100 jours ?

10 octobre

Accord de libre échange – Trois mois que l’accord entre la Corée du Sud et l’Union européenne qui élimine au fur et à mesure une grande partie des taxes douanières est entré en vigueur. Mais trois mois que l’on attend de voir les premiers effets de cette entente bilatérale sur les chiffres des exportations en Corée du Sud. Et il semblerait que ce soit la KAIDA, l’association des distributeurs et importateurs de véhicules en Corée, qui ait la première clé. Les ventes de voitures européennes dans la péninsule ont pris sur entre juillet et septembre +27.4% par rapport à la même période l’an dernier, soit un total de 21 190 voitures. Les teutonnes cartonnent comme à leur habitude avec 18 602 véhicules vendus sur cette période, en augmentation de +28.4% pour Benz, BMW, Volkswagen et Audi. Les marques britanniques Rolls Royce, Bentley et Jaguar arrivent en deuxième position avec 1 575 unités vendues pour une augmentation de +27% et la France prend la troisième place avec Peugeot (709 modèles vendus, +26.3%). Pour rappel, Renault est présent en Corée sous la forme d’un partenariat avec Samsung Motors. On se rend compte de l’effet de l’accord de libre échange lorsque l’on regarde les résultats pour les voitures japonaises vendues en Corée du Sud, dont le chiffre a diminué de -19% à 4 813 unités. Si l’on analyse mois après mois, le marché des voitures européennes importées a pris en juillet +40.8% avant de ralentir en août à +7.5% puis de reprendre pour la rentrée avec +37.8%. Les analyses de la KAIDA estiment que les constructeurs européens ont décidé de réduire les prix des véhicules et des équipements afin de remporter davantage de parts de marché, dans la lignée de l’accord de libre échange. Sur certains modèles, les différences de prix par rapport à avant le 1er juillet peuvent atteindre 10 millions de wons. Cet accord permet de réduire les taxes douanières sur les trois à cinq prochaines années. Les taxes sur les véhicules de plus de 1 500cc sont réduites à 5.6% et sur les plus petits moteurs à 6.6%. Pour les équipements automobiles, les 8% de taxes sont abolis depuis le 1er juillet. De manière générale, l’accord de libre échange entre l’Union européenne et la Corée du Sud a entraîné un surplus de la balance commerciale dans la quatrième économie asiatique. Les douanes coréennes indiquent que sur juillet-septembre, les exportations vers l’Europe étaient de 13.42 milliards de dollars et les importations de 12.4 milliards de dollars, donc un surplus de 1.02 milliards de dollars. Après un déficit de la balance en juillet (199 millions de dollars), le commerce s’est repris pour deux surplus consécutif (94 millions et 1.32 milliards). Par rapport à la même période en 2010, les produits importés qui ne sont plus taxés à la douane ont en moyenne augmenté de 17% (+110% pour l’automobile, +21% pour les pièces automobiles, +103% pour les produits pétroliers, +21% pour les plaques d’acier). Les importations européennes de produits sud-coréens sont en augmentation par rapport à juillet-septembre 2010, mais ralentissent : +36.7% en juillet, +17.1% en août et +9% en septembre. Les experts préfèrent attendre la fin de l’année pour tirer les premières conclusions des retours de l’accord de libre échange.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis