Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Corée du Sud : La Brigitte Bardot locale poursuivie pour maltraitance

10 octobre

Société – La plus grande association de protection des animaux en Corée du Sud, CARE (Coexistence of Animal Rights on Earth), qui compte 30 000 membres et reçoit 600 millions de wons chaque année de donations, est au cœur d’une polémique après avoir euthanasié une vingtaine de chiens en ignorant les procédures imposés pour une telle opération. Selon la police de Jongno qui traite cette affaire, le groupe aurait euthansié les chiens dans son centre de Pocheon, dans la province de Gyeonggi, sans mettre d’écrans ou de voiles entre les animaux afin d’éviter aux autres animaux de voir ce qui les attendait.Cette procédure est inscrite dans la loi de protection des animaux. Le groupe clame son innocence, indiquant que la méthode utilisée pour euthanasier les animaux était la bonne. La police a demandé au procureur de poursuivre Park So-Yeon, président de CARE, ainsi que trois étudiants vétérinaires de l’Université de Kunkuk, qui agissait sous les ordres de Park. La police aurait été prévenue par deux anciens membres du groupe qui déclarent que CARE aurait également euthanasié des chiens sans aucune raison apparente, sur la demande de l’Université Kunkuk, afin de fournir l’école avec des carcasses d’animaux pour des tests. Depuis sa création en 2002, CARE est rapidement devenue une association influente, protégeant de nombreux animaux à travers la péninsule et dénonçant des pratiques auprès du gouvernement. Sa présidente, Park, a été impliquée dans la révision de la loi de protection de l’environnement.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis